Les 10 communautés locales de relais

 

Les alliances paroissiales : Forez Sud

Pour la vitalité des communautés chrétiennes du diocèse et pour l’annonce de l’Évangile, un rapprochement des paroisses en alliance paroissiale a été décidé.

Notre paroisse Saint François en Forez et la paroisse Saint Jacques du Haut-Forez composent l’alliance paroissiale Forez Sud.

Une « alliance paroissiale » est un rapprochement de paroisses dont le but est de faciliter des collaborations durables, par-delà les personnes, en veillant à ce qu’il n’y ait pas de paroisse isolée. Les paroisses gardent toute leur identité canonique et leur autonomie pastorale, mais elles mutualisent un certain nombre de services, selon les besoins et les possibilités. Les collaborations à l’intérieur de « l’alliance » sont à privilégier. La collaboration entre les paroisses dans une alliance paroissiale se vit principalement au niveau des prêtres.

Lien Paroisse Saint Jacques du Haut Forez

-----------------------

PAROISSE SAINT FRANÇOIS EN FOREZ

Notre paroisse est composée de 10 communautés locales de relais : 9 correspondent à des clochers de villes ou villages et la 10ème est formée par la Maison de retraite de la Loire.


                                                

LES COMMUNAUTES LOCALES DE RELAIS

Afin que l'Église demeure proche et visible en un lieu donné, les fidèles ont été invités à se rassembler en communauté locale ; il était bon en effet qu’habitant en un même lieu, ils se connaissent et se reconnaissent, célébrant l’Eucharistie dominicale dans leur église quand c’est possible, s’entraidant dans la formation et le soutien des plus faibles. Dans chaque communauté locale, quelques chrétiens sont appelés par leur curé à constituer une équipe relais pour représenter et animer cette petite cellule locale.

Les communautés chrétiennes locales sont nécessairement très différentes entre elles. On ne vit pas en Église de la même manière dans un bourg de dix mille habitants et un village de huit cent cinquante.

Sans constituer une paroisse en miniature, elles doivent viser à la proximité et à la visibilité.

 

LES EQUIPES RELAIS

Des personnes ont accepté de veiller à l'animation et à la coordination de la vie de la communauté locale de relais, et de faire du lien avec les différents services paroissiaux.

 

LES CLOCHERS

ANDREZIEUX (42160) :

Depuis le 1er mars 1965, la ville d'Andrézieux est liée à celle de Bouthéon par une fusion, mais pour nous il y a 2 clochers, donc 2 communautés locales de relais.

L'église Sainte Agathe d'Andrézieux a été rénovée entièrement. (voir ci-dessus)

La maison paroissiale située au 12 avenue du Parc a été inaugurée en 2006.

Des permanences d'accueil sont assurées :

         Le mardi de 9 h 30 à 11 h

         Tél. 04 26 48 30 93

 

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&


BOUTHEON (42160) :

Église Saint Laurent : (voir St Cyprien)

L’église actuelle fut construite en 1861 pratiquement en lieu et place d’une église du 12ème siècle. En 1880, on y ajouta un clocher et 2 chapelles latérales. Les vitraux sont d’Alexandre Mauvernay, maître verrier de Saint Galmier, qui réalisa également ceux de la chapelle du Château de Bouthéon.
Une cloche de l’ancienne église coulée en 1700 se trouve à l’église de la Ricamarie. Lors de la Révolution, les cloches furent réquisitionnées, et transportées par bâteaux (les fameuses rambertes) jusqu’à Roanne pour y être fondues. Un voiturier ricamandois pris la cloche et la cacha jusqu’à la fin de la Révolution. Cette cloche porte l’inscription : « Marraine : Damoiselle Charlotte Louise de Gadagne ... de Forez.

 Salles paroissiales rue Catherine de Bouthéon.

 Site de la ville : http://www.andrezieux-boutheon.com/

 &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

 

BONSON (42160) :

Église Sainte Thérèse

Maison paroissiale avenue de St Rambert

La chapelle Notre Dame de Bonson

Pour connaître son histoire :

http://www.forez-info.com/encyclopedie/memoire-et-patrimoine/88-notre-dame-de-bonson.html

ou http://forezhistoire.free.fr/bonson.html

 Site de la ville : Mairie De Bonson

 &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

 

CHAMBLES (42170) :

Église Saint Pierre

En 1040 (XIe), un Seigneur de la maison primitive de Cornillon donne à St Robert les terres de Chambles pour y établir un monastère.

Les premiers écrits trouvés sur l'église remontent au XIIe siècle. Mentionnée sous le nom de Prieuré de Chambles, il ne s'agit encore que d'une ferme bénédictine.
A cette date, le Prieuré s'unit au prieuré plus important de St Rambert (lui-même membre de l'abbaye de l'Ile-Barbe).

Au XIIIe, la chapelle de Chambles existe déjà, elle est positionnée et bâtie solidement pour être le centre de la fortification de la place.

En 1794, après la révolution française, les révolutionnaires décident de vendre les biens dont les religieux sont directement propriétaires (ermitages, chapelles.. hors église). Notre-Dame de Grâce est ainsi vendue à un particulier, comme la plupart des propriétés religieuses.
L'église officielle de la commune devient alors celle du bourg.

En 1830, la restauration de l'église est terminée. Deux ans plus tard, une première grosse cloche est installée.

Puis une seconde cloche sera mise en place, fondue à Unieux.

La structure de l'église telle  qu'on l'a connait actuellement, date de 1846, lorsque l'église est reconstruite.

Un an plus tard, les dons faits par des habitants permettent la mise en place de la croix en fer forgé.

En 1897, le cimetière était toujours autour de l'église.

Salles paroissiales

Centre spirituel Notre Dame de Grâces

 Site de la ville : http://www.chambles.fr/

 &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

 

ST CYPRIEN (42160) :

Eglise Saint Laurent

Salles paroissiales derrière l'église

 Site de la ville : http://www.saintcyprien.fr/

 &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

 

ST JUST (42170) :

Depuis 1973, Saint Just sur Loire a fusionné avec Saint Rambert sur Loire pour former la ville de St Just St Rambert.

Église Saint Just (évêque de Lyon).

Ce saint, que l'on croit être né à Vienne (Isère), fut nommé évêque de Lyon vers 350. Il prit part au Concile d'Aquilée, réuni pour mettre fin aux impostures des Aryens qui furent déclarés hérétiques. Après ce Concile, saint Just s’exila au monastère de Scété, près d'Alexandrie, c'est dans cette retraite qu'il mourut. Sa dépouille mortelle fut ramenée d'Egypte par son successeur, Anthioche.

L'église de Saint-Just-sur-Loire conserve, dans un reliquaire, quelques restes du saint prélat.

L'ancienne église construite au XIème siècle. Devant la nécessité de réparer cette église, le Conseil municipal, préféra,  faire construire une nouvelle église au centre même du village, conformant au vœu exprimé par l'archevêque, dans son ordonnance de 1786. Elle fut bénie le 26 octobre 1829.

 

Des permanences d'accueil sont assurées à la maison Saint François, 5 place Jeanne d'Arc :

         Du lundi au vendredi de 9 h 30 à 11 h 30 (sauf les mercredis pendant les vacances scolaires)

        Tél. 09 71 38 35 23

&&&&

ST RAMBERT (42170) :

L'église Saint André : Elle faisait partie d'un prieuré fondé par les douze moines bénédictins venus de l'Ile-Barbe entre 603 et 608. L'église romane date des XIème et XIIème siècles. La façade a été rénovée en 2004.

La mise en place dans l'église de Saint Rambert et la bénédiction de cette statue de la Vierge Marie a eu lieu au cours de la messe des familles  du 30 novembre 2014.

Elle a été trouvée par M. CHOQUELLE, président d'Infomédia dans les locaux de l'ancienne cure  derrière l'église. Un paroissien de 84 ans nous raconte qu'il  se souvient d'une statue qui se trouvait  dans la salle de classe de l'école maternelle, peut-être s'agit-il de celle-ci.

 Elle a été donnée au relais de St Rambert, mais son état nécessitait une grosse restauration. Un artisan, aidé de ses petits enfants,  a accepté ce défi  et a bénévolement remis en état  cette statue qui a retrouvé tout  son lustre d'environ 1900.

 

 

Salle paroissiale De Simiane, place Madeleine Rousseau (en face de l'église)

 

Relais paroissial de St Rambert
Merci de bien noter qu'il n'y a plus de permanences salle De Simiane.

Si vous désirez un renseignement ou donner une messe, vous pouvez vous adresser aux personnes chargées de l'animation des messes, avant ou après les célébrations. Des courriers peuvent également être déposés dans la boite aux lettres à droite de la salle De Simiane, entre les portails de garages.
Si urgence, merci de contacter l'accueil paroissial de St Just au 04 77 36 47 62 ou stfrancoisenforez@wanadoo.fr.

 Site de la ville : http://www.stjust-strambert.fr/

Site de Forez-Info pour visiter l'église de St Rambert

Site des Amis du vieux St Just St Rambert

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

 

ST MARCELLIN EN FOREZ (42680) :

Église Saint Marcellin du XIIIème siècle :

L’église de Saint Marcellin est au cœur du Castrum médiéval. Le village, ville importante du Comté de Forez, appartenait en propre au Comte. Le bourg comprend deux enceintes : l’une construite au  XIII° et l’autre au XIV°, XV° Siècle sont encore bien visibles.

L’église apparaît différente sur le plan de Guillaume Revel au XV° Siècle, elle possède un clocher mur. Elle était plus petite aussi, le chœur actuel et la dernière travée ont été ajoutés à l’édifice primitif au XIX° Siècle.

Les quatre premières travées et la façade sont la partie la plus ancienne de l’église, sans doute du milieu du XII° Siècle. La nef est romane, voûtée en berceau légèrement brisée.

Des arcs-doubleaux renforcent la voûte et retombent sur des demi-colonnes engagées dans des piliers; celles-ci reposaient sur des culots à deux mètres du sol, tous malheureusement coupés. Les doubleaux de la voûte sont reçus au sommet des colonnes par des chapiteaux à décor géométrique.

D’un pilier à l’autre, la nef était garnie de grandes arcades en plein cintre, doublées en retrait par une seconde arcade appliquée au mur.

Les chapelles

La ville jouit d’une réelle prospérité  au XV° Siècle, une seconde enceinte clôt les nouveaux faubourgs ; l’église s’agrandit avec, de chaque côté de la nef, des chapelles de style gothique. Au Nord, les deux premières n'offrent pas de particularité mais la troisième, du début du XVI° siècle, porte, en clef de voûte, le blason de la famille Bouthéon. Faucon de Bouthéon se voyait confier la capitainerie de la ville en 1368 et de ce fait résidait dans sa maison "l'Hôtel Bouthéon" (nouvelle mairie et musée) en face et à l'ouest de l'église. Un tableau représente Notre Dame du Rosaire, le blason qui le surmonte est celui des "Boyer Du Moncel", propriétaires au XIX° siècle du château de Batailloux, hors la ville.

La dernière des chapelles au nord garde sa piscine avec, sur l’écu, les lettres D et C, initiales non encore attribuées.

A l’ouest, la première au midi montre une belle clef de voûte : un quadrilobe ajouré portant au centre deux mains jointes sur l’écusson.

La seconde garde les fonts baptismaux du sculpteur Laurent. Au bas du vitrail en médaillon le Père Bonfils, originaire de la paroisse, décédé au Tong King en 1877.

La troisième, de la fin du XV° Siècle, offre un arc d’entrée finement moulé, piscine à accolade cantonnée de pinacles. Une descente de Croix du XIX° Siècle cache un enfeu plus ancien. Mais il y a au sol, peu visible, la pierre tombale de Guicharde d’Albon, Dame du Colombier   

     Ci-git Dame Guicharde d’Albon,
     Veuve de feu Messire Pierre d’Epinac,
     Chevalier de l’ordre du Roi,
     Capitaine de cinquante
     Hommes d’armes,
     Gouverneur et Lieute-
     Nant pour sa Majesté
     en Pays et Duché de
     Bourgogne, laquelle
     Décéda le 14 septembre
     1573
     Priez pour son âme

La dernière chapelle porte à la clé de voûte la date de 1560, on remarquera la proximité des dates : celle-ci et celle qui se lit sur la maison Renaissance abritant le Crédit Agricole, rue Centrale. La stalle et les vitraux donnent les armoiries des familles de Mazenod et de Fressange. La famille de Mazenod et sa descendance vivent encore en leurs château et terres de Saint Marcellin.

Les cloches

Un escalier très étroit pris dans le mur conduit au clocher.

Des quatre cloches, la plus lourde pèse 1250 kilos et donne le Ré dièse. Elle porte ces inscriptions  en latin : Je loue le Vrai Dieu, j’appelle le peuple, je pleure les défunts, j’éloigne les orages.

La deuxième, de 837 kilos, donne le Fa  et a été bénie  en 1835,  son parrain était Mr François Xavier Boyer du Moncel .

La troisième, de 611 kilos, donne le Sol et a été bénie en 1835 ; son parrain Mr. Félix de Mazenod ; Madame son épouse, née Zoé de Varax, sa marraine.

La quatrième, de 501 kilos, donne le Sol dièse.

Ces trois dernières cloches ont été fondues à Lyon en 1835. 

Un nouveau pensionnaire à l’église de Saint-Marcellin.

Le 4 octobre 2015 lors de la visite pastorale du Père Lebrun, nous avons fêté à Saint-Marcellin la saint François d’Assise, patron de notre paroisse. Pour l’occasion, Anne-Marie Burnichon de Saint Rambert nous a prêté une statuette de saint François que lui avait fabriquée son mari. Cette statuette a si bien trouvé sa place dans l’une des niches de l’autel, qu’Anne-Marie et son époux l’ont offerte au relais de Saint-Marcellin. Nous les en remercions chaleureusement.maison paroissiale de St Marcellin en Forez

 

Maison paroissiale au 13 rue Carles de Mazenod

Des permanences d'accueil sont assurées :

         Le mardi de 9 h 30 à 11 h

         Tél. 04 77 52 99 05

 

 

 

 Site de la ville : http://www.saintmarcellinenforez.com/

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

 

SURY LE COMTAL (42450) :

Église Saint André est du XIVème siècle.

Maison paroissiale, 1 rue Jordan

Des permanences d'accueil sont assurées :

         Les lundi, mercredi, samedi de 9 h à 11 h

  Site de la ville http://ville-surylecomtal.fr/

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

 

MAISON DE RETRAITE DE LA LOIRE (MRL):

Elle est située 11 route de Chambles 42170 St Just St Rambert (quartier St Rambert).

Il y a environ 500 résidents, dont un foyer de vie pour adultes handicapés de moins de 60 ans, ce qui explique que notre paroisse en ait fait une communauté locale de relais.

L’établissement a été construit en 1898 par la Congrégation des Frères des écoles chrétiennes, pour accueillir le Noviciat général de l’ordre. La bénédiction de la maison se déroule solennellement le 3 juin 1902, présidée par Mgr Bonnardet, vicaire général du cardinal-archevêque de Lyon. Le noviciat fonctionne peu de temps : la dernière rentrée de novices a lieu en 1903. Pendant la guerre, les militaires allemands prisonniers, Alsaciens-Lorrains d’origine, y furent concentrés.

La Maison de retraite départementale de la Loire a ouvert ses portes dans les années 1933-1934.

La chapelle :

Ses vitraux représentent la vie de Saint Jean-Baptiste de la Salle, fondateur de l'institut des Frères des écoles chrétiennes.

La Pastorale de la Santé :

Des équipes de l'Aumônerie des malades et de l'Hospitalité de Lourdes assurent des rencontres avec les résidents et notamment participent à l'accompagnement des personnes qui le désirent aux célébrations proposées par la paroisse dans la chapelle.

Permanences de l’Aumônerie des Malades :

les lundi - mardi - jeudi de 13 h 30 à 14 h 30

         Tél. 04 77 36 31 36

ACTUELLEMENT IL N'Y A PLUS DE PERMANENCES, NI DE MESSES EN RAISON DE L'EPIDEMIE DE CORONAVIRUS

 Site de la maison : http://www.maisonretraiteloire.fr/

--------------

Une belle fête à la Maison de Retraite de la Loire

Depuis qu’elle est arrivée au foyer de vie Uzore de la MRL qui accueille des adultes de moins de 60 ans, Laëtitia n’a pas manqué de venir rencontrer les personnes de l’accueil de l’Aumônerie. Elle a exprimé son désir d’être baptisée et de pouvoir communier.

Laetitia participe au groupe de parole « Les Rayons de Soleil », où chacun peut s’exprimer selon ses capacités physiques et psychiques. Ensemble, nous l’accompagnons sur la découverte du sacrement qui fait entrer dans la famille des chrétiens, Nous avons fabriqué des panneaux qui nous ont aidés à en découvrir les signes : le baptême est le début d’un CHEMIN de la vie chrétienne, où le signe marquant est L’EAU, accompagné par la LUMIERE de Dieu.

Les images sont choisies avec soin par tous les membres du groupe :

LE CHEMIN :

-       Des arbres qui montent vers le ciel (chemin vers Dieu).

-       Une dame qui marche (elle avance sur une route).

-       Des mains levées vers le ciel (chemin de la prière).

-       Une table avec une bible (chemin de la Parole de Dieu).

-       Un ange qui montre Jésus ressuscité (chemin de vie).

-       Une icône de Marie (chemin vers le Christ).

-       Un père et son fils sur un chemin. Ils ont fait des provisions pour la route.

L’EAU :

-       Elle purifie – Le baptême de Jésus : bénédiction, purification de l’âme et du corps.

-       Elle désaltère – Une bouteille d’eau : c’est la vie.

-       Elle jaillit – Une source : ça guérit comme à Lourdes.

-       Elle coule – Une cascade.

-       Elle détruit – Une vague qui inonde.

-       Elle lave et nettoie – Une fontaine

LA LUMIERE :

-       Elle aide à voir clair (bougie).

-       Elle traverse ce qui est transparent (vitraux).

-       Elle éblouit (soleil, flash).

-       Elle guide les naufragés, ceux qui sont perdus (phare, chapelle).

 

Chaque rencontre permet à chacun de découvrir ou de se rappeler ce qu’est le baptême, la foi, vivre en baptisé...

Les différentes étapes du baptême ont été vécues lors des célébrations dominicales à la MRL et de nombreux participants ont été heureux d’accompagner Laëtitia dans sa démarche. Son baptême a eu lieu pendant la semaine de Pâques, le 26 avril 2019. Laëtitia avait mis une belle robe. Elle était accompagnée par de nombreux amis qu’elle avait invités. Elle a pu également communier pour la première fois, et désormais, elle pourra participer aux messes. Le groupe des « Rayons de Soleil » a été heureux d’animer la célébration avec des chants appris pendant nos rencontres.

Nous avons terminé la fête par un repas partagé avec de bons mets appréciés par tous, notamment un beau et bon gâteau au chocolat !

Nos rencontres des Rayons de Soleil pourront continuer désormais avec d’autres projets…