Diaconie paroissiale (Antenne de Solidarité)


    Qu’est-ce que la diaconie paroissiale ?

    La diaconie paroissiale existe depuis la création de la paroisse St François en Forez en 1999.

    A l’époque elle s‘appelait « Antenne de Solidarité ».

    Une antenne cela sert à capter des ondes.

    L’Antenne de Solidarité a comme vocation d’être attentive à tous les enjeux de solidarité sur la paroisse.

    Désormais on parle de diaconie paroissiale.

    Diaconie qu’est-ce que veut dire ce mot ?

    Il vient d’un mot grec « diaconos » qui désigne le serviteur qui est tout en bas de l’échelle et qui sert les autres.

    Le pape François se définit souvent comme le « serviteur des serviteurs de Dieu ».

    La diaconie paroissiale a pour vocation de nous rappeler à nous tous que l’Eglise est au service des hommes et des femmes pour leur permettre de vivre vraiment leur humanité et de vivre en chrétiens pour ceux qui le sont.

    La diaconie paroissiale est composée de chrétiens engagés de différentes manières sur le terrain de la solidarité qui sont appelés à être des guetteurs.

    Guetteurs des pauvretés de toutes sortes présentes sur notre paroisse, mais aussi guetteurs de tout ce qui se vit de beau au service des autres (repas partagé après la messe aux Bullieux tous les jeudis soir, Entrée Libre le 1er dimanche du mois …).

    Ces guetteurs sont là pour rendre compte des merveilles et des fragilités qui se vivent sur la paroisse St François en Forez, alors n’hésitez pas à nous faire part de celles que vous connaissez car nous ne pouvons pas tous tout voir, tout entendre et tout savoir.

    Responsable paroissial : Pierre-Alex JACQUEREZ

    Nicolas THUBERT - diacre

    --------------------------

    Appel de la Diaconie paroissiale

    L'aide aux plus démunis d'entre nous a toujours été une des priorités de l'Eglise et plus encore aujourd'hui où la crise économique liée au Coronavirus va mettre un certain nombre de personnes dans des difficultés durables.
    Certains pourront apporter une aide financière, c'est très bien, mais pour tous ceux qui ne le pourront pas il existe de nombreuses manières d'agir : on peut donner de son temps, partager ses compétences... A ce titre, nous mettons à disposition du tissu et des élastiques pour ceux et celles qui ont des talents de couturières ! N'hésitez pas à venir en chercher à la maison paroissiale. La recharge en élastiques sera disponible dès mardi matin et ceux qui ont du matériel (tissu, élastiques...) à donner, il sera le bienvenu également.
    C'est l'occasion aussi peut-être de se rappeler qu'on n'est pas uniquement aidé ou aidant : on peut tout à fait être les deux ! Si vous connaissez des personnes qui pourraient coudre mais n'auraient pas le matériel, par exemple, nous avons à la paroisse la matière première et j'ai une amie qui pourrait mettre à disposition une machine à coudre pour qq jours par exemple, ou moi la mienne également : j'ai de moins en moins de temps pour en faire !
    On peut tous faire qqch et on compte sur vous ! Faites circuler ces informations largement ! Fanny

    En pleine crise sanitaire, le Pape François a écrit une lettre aux mouvements populaires dont voici un court extrait : "Je sais que vous avez été privés des bénéfices de la mondialisation. Vous ne jouissez pas de ces plaisirs superficiels qui anesthésient tant de consciences. Et pourtant, vous en subissez toujours les préjudices. Les maux qui affligent tout un chacun vous frappent doublement".

    Nous savons que vous êtes très sollicités de toutes parts. Si vous souhaitez aider les plus fragiles, la Diaconie paroissiale vous invite à faire un don à l'épicerie solidaire d'Andrézieux qui aide dans la durée ses bénéficiaires. Don d'argent ou don de masques. De l'argent plutôt que des denrées car face à l'urgence de la situation, seuls les bénévoles de l'association savent ce qui est plus que nécessaire. Des masques, car il en manque et qu'il est essentiel de se protéger et de protéger les autres.

    Pierre-Alex JACQUEREZ 

    --------------------------

    LA DIACONIE PAROISSIALE

    J'ai posé mes valises dans la Loire il y a maintenant 6 ans avec Marie-Lorraine, mon épouse, et nos 4 enfants (Rémi, Antoine, Caroline et Nicolas).

    A Saint-Just Saint Rambert et en particulier au sein de la paroisse, nous nous sommes toute de suite sentis accueillis. C'est dans cet environnement bienveillant que j'ai repris mon chemin de Foi. Après ma confirmation à Pentecôte 2017, j'ai souhaité partager la « Bonne Nouvelle » avec les jeunes de l'aumônerie. Un peu plus tard, Pierre-Emmanuel MIALON m'a proposé de rejoindre la Diaconie paroissiale. Courant 2019, le père Yves Raymond m'a demandé d'en prendre la responsabilité et de maintenir la dynamique entretenue par toute l'équipe depuis des années.

    Une des missions de la Diaconie est de faire face à des situations de grande précarité. Grâce au soutien de l'ACAT Forez et de la grande générosité des paroissiens, nous avons pu apporter semaine après semaine des colis aux migrants logés provisoirement à l'ancienne piscine de la Talaudière. Une autre des missions de la Diaconie est de permettre à chacun d'entre nous de repérer les fragilités qui nous entourent. Nous finalisons actuellement la programmation de ciné Carême 2020 et nous espérons que les films retenus et les échanges qui suivront nous y aideront.

    --------------------------

    Diaconie Paroissiale : rentrée

    La Diaconie paroissiale, ex « antenne solidarité » a repris ses activités en ce temps de rentrée 2019.

    Ses missions sont nombreuses :

    • Vivre la fraternité dans l’Eglise avec tous et permettre aux plus fragiles d’être acteurs dans les différents domaines de la vie de la paroisse.
    • Proposer lune réflexion sur les questions sociales à la manière de l’Evangile.
    • Interpeller les membres de la communauté pour qu’ils soient attentifs à ceux qui sont en situation de fragilité.
    • Répondre aux besoins concrets en situation d’urgence.
    • Favoriser les relations entre les différents acteurs de la solidarité et répondre efficacement aux besoins des plus pauvres.

    Un des derniers exemples en date : grâce à un bel élan de générosité, plusieurs résidents de la maison de retraite de la Loire ont pu participer au pèlerinage de Lourdes en juillet dernier.

    Voici quelques paroles de résidents recueillies à la Maison départementale :

          « Ah ! Je ne remercierai jamais assez tous ceux et celles grâce à qui j’ai pu aller à Lourdes avec ma femme. Je sais que beaucoup de gens se sont mobilisés pour les papiers, pour l’argent. C’est un rêve qui s’est réalisé !! ».

          « C’était la première fois que j’allais à Lourdes ; là-bas je me sentais bien. Je ressentais une paix profonde et ça m’a permis de réfléchir sur ma vie. »

          « Là-bas on a était chouchouté, tout le monde s'est bien occupé de nous. »

          « A Lourdes tout le monde a le sourire, les gens sont heureux d'être là ensemble. »

         « Être avec tout ce monde, prier avec Marie, tous ensemble, quelle joie ! ».

    -------------------------------

     

    Prochaines rencontres

    Dimanche 5 juillet 2020 ?

    2 août 2020

     ----------------------------

    Témoignage d’Hortense MOKE

    Je m'appelle Hortense Moké.

    Je suis infirmière. Je suis originaire de la République Démocratique du Congo en Afrique Centrale. Je suis arrivée en France en 2016, fuyant la barbarie du gouvernement en place. Ce gouvernement nie la liberté d'expression des Congolais. Ceux-ci n'ont pas le droit de revendiquer leurs droits que ce soit au niveau des salaires, de l'accès à l'éducation ou aux soins médicaux. Par exemple, à Kinshasa, une famille ayant 4 enfants ne peut pas tous les scolariser en même temps car cela coûte trop cher. Je faisais partie d'un groupe du mouvement Caritas sur ma paroisse. Le but de ce mouvement est d'aider les gens en souffrance en leur donnant des médicaments, des vêtements, de la nourriture ou en aidant à la scolarisation des enfants. Nos moyens d'action étaient limités car ce que l'on donnait provenait de dons faits par des pays étrangers. Au bout d'un moment, je n'avais plus de médicaments à distribuer. Au cours d'une réunion, l'équipe de Caritas a décidé de faire comprendre aux citoyens Congolais qu'ils devaient revendiquer leurs droits auprès de l'Etat. Nous sommes alors passés de quartier en quartier où nous avons organisé des réunions afin de sensibiliser les citoyens à cette question. Nous avons aussi organisé des marches de protestation pour dire notre mécontentement. Quand les autorités politiques ont découvert que je participais à l'organisation de ces marches, elles m'ont arrêtée, torturée et jetée dans la prison de Kinshasa. Heureusement, grâce à mon oncle qui avait des relations avec certaines autorités politiques, j'ai pu être libérée discrètement, une nuit, après une semaine de détention dans des conditions très pénibles. Je suis allée me cacher à 120km de Kinshasa.

    Quelques mois plus tard, j'ai profité du pèlerinage à Rome organisé par l'archidiocèse de Kinshasa pour quitter discrètement le pays afin de ne pas être identifiée. Je suis arrivée à Lyon sur une terre inconnue. J'ai passé des moments pénibles. Chrétienne catholique, je suis allée à la messe à la paroisse Notre Dame de la Paix. J'ai parlé avec le père Jules Vadoun, curé de la paroisse. Il m'a vraiment soutenue dans ma souffrance jusqu'à aujourd'hui, au point de devenir comme un membre de ma famille.

    La préfecture m'a alors orienté vers Saint Etienne pour avoir un logement provisoire en attendant de préparer les documents pour la procédure permettant l'obtention de mes papiers. Je loge actuellement au CADA d'Andrézieux.

    Au printemps 2017, je suis allée au repas partagé à Entrée Libre aux Bullieux. J'y ai fait la connaissance de deux jeunes femmes qui ont été présentes pour moi quelques soient mes difficultés. J'ai été touchée par leur simplicité. Il n'y avait plus de distinction de couleur, de pays. J'avais trouvé une famille.

    Je remercie le Seigneur pour tout le bien qui m'a été donné.

    Aujourd'hui, je commence une vie nouvelle. J'ai obtenu mon visa en octobre 2018. Ce papier va me permettre de travailler comme un citoyen français. Je vais pouvoir reconstruire ma vie.

    Je tiens à remercier toutes les personnes qui m'ont aidé pendant ces mois de souffrance :

    - le père Jules Vadoun de Lyon toujours présent à mes côtés,

    - le père Rodolphe Berthon,

    - le diacre Nicolas Thubert qui m'aide spirituellement et moralement,

    - le docteur Deville - Carolo qui s'est bien occupé de ma santé,

    - Aude Seguin, Agnès Bonhomme et leurs familles qui m'ont montré l'amour du prochain, la joie de vivre.

    Vous resterez tous à jamais gravés dans mon cœur.

    ------------------------------

    ES4P : Epicerie Solidaire des 4 Ponts est une association dont l’objectif est de permettre à des personnes en difficultés de se nourrir correctement. En pratique cela permet :

    -          Un accès à une alimentation de qualité en libre-service et à moindre coût,

    -          Les économies réalisées sont réinvesties dans un projet (règlement de dettes, frais médicaux, financement d’une formation, remplacement d’un appareil ménager etc.)

    Une conseillère en économie sociale et familiale assure un accompagnement individuel (réalisation du projet), et un accompagnement collectif à travers des temps d’animation et d’échanges sous forme d’ateliers à thème.

    Les personnes sont orientées par les travailleurs sociaux des 7 communes partenaires : Andrézieux-Bouthéon, Chambles, Montrond les Bains, St Cyprien, St Marcellin en Forez, St Just/St Rambert et Veauche.

    L’épicerie fonctionne grâce à une équipe d’une cinquantaine de bénévoles et deux salariées.

    Contact : Simone MOMEIN - epicerie.solidaire0909@orange.fr


    Un Toit c’est Tout est une association de solidarité qui vient en aide aux migrants déboutés du droit d’asile, et qui se trouvent de fait, du jour au lendemain, sans logement et sans aucune existence légale.

    Forte de 100 parrainages, l’association héberge 4 familles (11 adultes et 8 enfants) et les accompagne dans leur quotidien (scolarisation - santé - suivi administratif de leur dossier) pour leur permettre de vivre dans la dignité.

    Rappel : le droit au logement est un droit constitutionnel

    En France, 17 millions de personnes sont issues de l’immigration, c’est notre richesse, notre singularité, notre force. Accueillir fait partie de notre histoire.

    Venez rejoindre « UN TOIT C’EST TOUT ». untoitcesttout@gmail.com

     

    OASIS Jardin de Cocagne est une association d’insertion par le maraichage biologique à St Just/St Rambert. Nous proposons à des personnes en difficulté sociale et professionnelle un retour à l’emploi durable.

    Les légumes produits à Oasis par les jardiniers sont vendus sous forme de paniers hebdomadaires à un réseau d’adhérents consom’acteurs sur 8 points de dépôt.

    Prendre un panier de légumes biologiques à Oasis c’est participer à la création d’emplois sur le territoire, dynamiser l’économie locale et contribuer à la protection de l’environnement en consommant des légumes cultivés biologiquement

    mail : secretariat@oasis.bio – site web : oasis.reseaucocogne.asso.fr

     

    Le Secours Populaire est une association qui accueille, accompagne, soutient les personnes seules et les familles en difficultés. Ses principales missions : aides alimentaires, vestimentaires, aides aux vacances, aides aux activités.

    Egalement : les aides aux devoirs, les cours de français, langues étrangères.

    Outre les aides matérielles, les bénévoles apportent à toutes les familles de la relation humaine en les accueillant, en leur offrant de l’écoute, du réconfort, et bien souvent un moment de détente…, en ayant comme devise : « Tout ce qui est humain est nôtre ».

    PERMANENCES : lundis et vendredis 14h30 - 17h, mercredi 9h - 12h, au 23 rue du Pigeonnier – quartier Les Danses à St Rambert.

    Contact : sec.pop.42170@orange.fr

    ----------------------------

    Entrée Libre

    Entrée Libre est une proposition de la Paroisse qui a lieu tous les premiers dimanches du mois de 12h 30 à 18 h à l’aumônerie des Bullieux dans le quartier de La Chapelle à Andrézieux-Bouthéon.

    Cette aventure a commencé en septembre 2017 et a fonctionné tous les premiers dimanches du mois depuis lors, y compris pendant les vacances scolaires.

    Chacun vient quand il veut pour le temps qu’il veut pendant ce temps d’ouverture gratuite où tous sont accueillis comme ils sont avec ce qu’ils sont. L’accueil se fait sans préjugé. C’est un temps de partage gratuit.

    Pour ceux qui arrivent vers 12 h 30 il est possible de venir avec son repas qui sera mis en commun pour être partagé avec les autres. On mange ce qui est apporté.

    Ce temps d’accueil est apprécié par les participants qui invitent d’autres à venir. Depuis août 2017, nous sommes systématiquement une quinzaine sans les enfants au repas et les entrées et départs se succèdent tout au long de l’après-midi.

    La solitude ne prend jamais de vacances et est plus dure à vivre le week-end d’où le choix du dimanche après-midi. C’est un temps offert à tous, quelles que soient leurs convictions personnelles pour le vivre ensemble en nous accueillant tels que nous sommes.

     &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

    ACAT : Action des Chrétiens pour l'Abolition de la Torture

    Mouvement oecuménique qui informe, sensibilise l'opinion publique et dénonce la torture et les maltraitances, qui appelle à la prière et à s'adresser aux autorités pour faire cesser les tortures et maltraitances.

    Responsable paroissiale : Raymonde BAROU


    CCFD : Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement

    Il est constitué de 29 mouvements et services d'Eglise et a pour mission de rechercher les moyens d'une plus grande solidarité en sensibilisant et éduquant au développement, de soutenir des projets de développement.

    Responsable paroissial : François MARTIN


    Comité d'Aide aux lépreux :

    C'est une association qui a pour but d'aider et secourir les malades de la lèpre ou de grandes endémies dans les pays sous-développés du monde, sans distinction raciale, politique ou confessionnelle.

    Responsable paroissial : Henri CHAMBERT


    La coopération missionnaire :

    Service de l'Eglise catholique en France qui a pour tâche de porter le souci de l'annonce de l'Evangile à tous les peuples, favoriser l'échange et la communion entre les communautés chrétiennes " d'ici et d'ailleurs ".

    Responsable paroissiale : Christine EGAUD


    L’épicerie Solidaire c’est quoi ?

    - une association loi 1901,  reconnue  d’intérêt  général,  située  au  Pôle  des  Solidarités  à  Andrézieux-Bouthéon  ;  elle  est  soutenue  par  5  communes.  Elle  se  présente  comme  une  épicerie traditionnelle, permettant  aux  bénéficiaires  d’acheter  librement  des  produit alimentaires,  d’hygiène  et  d’entretien  à moindre coût. L’association  emploie  une  conseillère  en  Economie  Sociale  et  Familiale  en  CDI  qui  a  en charge l’accompagnement individuel et collectif des familles.
     
    - Pourquoi ? Pour aider les familles en difficulté : bénéficiaires des minima sociaux, petits salaires, contrats précaires, retraités, familles monoparentales etc....
     
    - Comment accéder à l’Epicerie? les personnes sont orientées par les travailleurs sociaux des communes partenaires  :  Andrézieux-Bouthéon,  Chambles,  Montrond  les  Bains,  St  Just-St  Rambert,  St  Marcellin en  Forez. Le  travailleur  social  établit  un  dossier  et définit  un  projet (ex  :  réduction  d’une  dette,  achat d’équipement,  soutien  à  l’alimentation  etc  ...)  Ce  projet  devra  être  concrétisé  à  l’aide  des  économies réalisées en achetant à l’épicerie.
     
    - Objectifs :  Permettre  à  chacun  de  s’alimenter  correctement  et  favoriser  le  retour  à  l’autonomie  en privilégiant l’accompagnement des familles.
     
    - Accompagnement  :  des  ateliers  sur  divers  thèmes  sont  organisés  par  la  CESF  ;  ce  sont  des  moments d’information  et  d’apprentissage,  mais  aussi  l’occasion  de  créer  ou  recréer  des  liens  et  ainsi  sortir  de 
    l’isolement.

    Contact : epicerie.solidaire0909@orange.fr

     

     

    Secours Catholique

    Association ayant pour but d'aider des personnes en difficulté morale ou financière et d'éveiller la solidarité en Eglise

    • Sury le Comtal : 54 rue Franche – Responsable : Henri CHAMBERT

                        Le 1er mardi de chaque mois de 14 h 15 à 16 h 30