Adultes

Découverte des mouvements adultes paroissiaux

 

ACTUALITE DES MOUVEMENTS ADULTES

 

Mouvements d'Action Catholique


ACF : Action Catholique des Femmes

Responsable paroissiale : Annie BALEYDIER

Rencontres le 1er lundi de chaque mois à 14h30 à la Maison paroissiale d'Andrézieux 12 avenue du Parc.

Prochaine rencontre : le lundi 3 février 2020

-----------------------

Action Catholique des Femmes : notre journée du 12 octobre 2019

Jubilé oblige ! Nous voici toutes envoyées en mission !

Mais, comme nous l’explique notre invité le Père Michel Mounier, ce mot renvoie à une réalité nouvelle, qui n’aurait plus rien à voir avec les images qu’il évoquait du temps du catholicisme de notre enfance et de notre jeunesse.

S’appuyant sur les propos de Jérôme Fourquet (directeur du département Opinion à l’IFOP) dans son livre l’Archipel français, Michel Mounier nous dépeint la situation actuelle de notre pays, devenu un archipel où des îles se côtoient sans se rencontrer (minorités religieuses), cette France qu’on appelait fille aînée de l’Église devenue non pas athée ou païenne mais déchristianisée, a-chrétienne. Les explications  à cette situation nouvelle sont multiples, factuelles : dislocation de la pratique religieuse catholique, banalisation du dimanche, basculement anthropologique, de moins en moins de mariages et de plus en plus de divorces, explosion des naissances hors mariage, décrispation de la société sur l’homosexualité, montée de l’incinération, évolution des pratiques sexuelles, pratique du tatouage, effondrement du parti communiste,  disparition de la civilisation rurale paysanne, disparition de la notion de classe ouvrière, des syndicats, etc, etc. Tout cela induisant une montée de l’individualisme : une multitude de JE se côtoyant sans faire de NOUS, le désir de chacun d’être reconnu pour lui-même dans sa souffrance et non en tant que membre d’un groupe.

La société française est sortie de la matrice catholique et aucun retour en arrière n’est possible. Mais ces jours d’aujourd’hui sont ceux que Dieu nous donne. A nous de trouver le substitut qui structurera une nouvelle vie ensemble. Telle est notre mission. L’Evangile ne nous parle pas de l’Église mais de la construction du Royaume en nous penchant vers les petits. Nous n’évoluons pas dans un désert de sens, de valeurs, de spiritualité. Nous allons à la rencontre de femmes et d’hommes ayant une histoire spirituelle, une foi primaire, celle qui fait se lever le matin, celle qui fait que la vie est possible.

 

 

 

 

 

 

 

 

            Nadine Cisek et sœur Madona                                                                Une partie de l’assemblée, attentive...

Pour illustrer magnifiquement la mission auprès des petits, voici que prennent la parole nos invités de Mission de Vie : Nadine Cisek, sœurs Madona et Joëlle venues du Liban, et Monique, sœur du fondateur de cette communauté maronite née en 1993 dans la banlieue de Beyrouth.

Leur préoccupation et occupations vont vers l’accueil des plus démunis, sans discrimination, du bébé au vieillard, vers l’aide à réintégrer la société, l’aide aux soins palliatifs, à l’instruction, à la reconstruction de maisons, à la création de petites maisons d’accueil.

Lorsque les jeunes sœurs racontent le sauvetage des bébés trouvés dans des cartons, leur tendresse est débordante, leur enthousiasme contagieux. « Nous comptons sans cesse sur la providence. Par nos mains, c’est Dieu qui travaille. Nous voulons être proches de l’autre par le sourire et par l’écoute. Nous avançons avec la joie dans le cœur. Notre mission est de donner du temps, de porter la bienveillance et la joie. Jésus est notre compagnon de route. Sans le Seigneur nous ne pouvons rien faire. Il est notre énergie intérieure, il recharge nos batteries ! »

A midi, nous voici toutes réunies autour d’un repas libanais et nos échanges se poursuivent. Puis, l’après-midi, nous partageons en carrefours sur le sens à donner à notre mission, personnellement, dans un mouvement d’Eglise, sur notre relais paroissial mais aussi au sein de notre famille et notre vie professionnelle et quotidienne.

Si, après un temps de prière, notre chant final nous envoie vers un grand champ à moissonner, emportons chacune un épi de blé symbole de notre mission de semeuse de Bonne Nouvelle.

 

Petit message de soutien pour l’équipe de St François en Forez qui n’a pas pu participer à cette rencontre :

« Nous avons eu quelques nouvelles de votre équipe de Saint François en Forez, et nous nous réjouissons que vous restiez toutes en contact, en osmose d'énergie, malgré les choses très difficiles à vivre qui vous sont données. Les fruits que nous offrent la vie ne sont pas tous sucrés et savoureux ; certains, comme les noix, se cachent sous une coque, puis une coquille bien dure. A nous de les briser, tels de vaillants écureuils, pour y trouver un trésor, une nourriture pour la route, et, à plusieurs, rassemblées à la lumière de notre foi, cela sera peut-être un peu moins triste et rude.

Vous nous avez manqué pour redémarrer en octobre mais nous pensons bien à vous toutes.

Nous vous tiendrons informées des prochains rendez-vous : la journée de printemps que nous programmons pour le samedi 21 mars 2020, à Solaure normalement mais à confirmer, sans avoir encore arrêté le thème. Si des idées vous inspirent, n'hésitez pas à nous en faire part...

Marie-Noëlle MALAFOSSE 

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

ACO : Action Catholique Ouvrière

Responsable paroissiale : Dany SAGNOL

-----------

ACO : Réco du 24 Mars 2019 :

La beauté, chemin vers Dieu ?

Message de la Pastorale du Monde populaire :

De petites fleurs illuminent le gris du béton ! Elles poussent quand même avec l’engrais de l’invitation, de la rencontre, de l’aller vers, du partage. Petites fleurs lumineuses sources d’espérance qui remettent les personnes debout, font vivre nos quartiers, ouvrent à l’autre, aux autres… Petites fleurs portent nos vœux pour vous, votre famille, vos amis.

Régis Chazot, diacre lyonnais animait la réco. Rencontre sympathique qui regroupait une vingtaine de militants. On y percevait la diversité et la richesse de témoignages sur la question : « la beauté, chemin vers Dieu ? ». Ce chemin qui traverse bien sûr la vie de la Cité est occasion de rencontres des copains, qui agissent pour plus de justice.

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

CMR :  Chrétiens en monde Rural

Responsable paroissiale : Marie ARNAUD

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

MCR : Mouvement Chrétien des Retraités

Responsable paroissial : Henri Dupayrat

Rencontres le 1er lundi de chaque mois à 14h30 à la maison paroissiale de St Just 5 place Jeanne d'Arc.

Nous rappelons que nous accueillons à ces réunions toutes les personnes, retraités de la paroisse qui souhaiteraient en savoir plus sur notre mouvement du MCR.

Prochaine rencontre le lundi 3 février 2020, puis lundi 2 mars 2020.

Réunion ouverte à tous, faites le savoir autour de vous.

----------------------------

MCR

  • Rassemblement diocésain à St Etienne (250 personnes.)

Le mercredi 12 juin à l’Eglise de la Rivière « St Pierre - St Paul » Paroisse du Père Yves Pelen, notre aumônier.

Nous avons été accueillis par les trois équipes de la paroisse Saint Luc.

La célébration était présidée par le Père Sylvain Bataille, notre Evêque. Chant d’entrée « Allons à la rencontre du Seigneur ». L’homélie était centrée sur la famille et l’importance des liens familiaux. La célébration Eucharistique, fluide et apaisante, fut très priante. L’organiste soutenait l’assemblée avec douceur. Chant d’envoi « Ne rentrez pas chez vous comme avant ». Il nous reste à méditer sur ces paroles et à agir, comme nous sommes invités à le faire dans le dossier « regards sur l’écologie » dans le N° 275 de Nouvel Essor, magazine du MCR.

A la fin de la célébration, nous avons entendu une lecture à 3 voix des réponses au questionnaire sur le thème de l’année écoulée « vivre en famille ». La messe a été suivie du verre de l’amitié.

L’an prochain septembre 2019 - juin 2020 aura pour thème « CHOISIS donc LA VIE ».

  • Comité diocésain élargi à Chambles

Le mardi 18 juin 2019 à Chambles 21 participants à cette journée représentant 10 relais : St Vincent en Lignon, Ste Claire en Forez, St Paul en Forez, Ste Thérèse des Montagnes du soir, St Irénée des Monts du lyonnais, Ste Marie Madeleine, St Thomas en Val de Gier, St François en Forez, St Mathieu et St Luc.

Avant le repas, nous avons fait un tour de table et d’horizon de l’année 2018 - 2019, puis nous avons pris des dates pour l’année 2019-2020 (en 2013, il y avait 500 membres MCR - en 2019 295 seulement)

Le thème sera « CHOISIS donc LA VIE ! » cf. Deutéronome 30 (Vie terrestre et Vie spirituelle). Le point d’exclamation est une incitation à la mise en mouvement, seul et en équipe MCR. Le livret, unique pour tous les diocèses doit arriver bientôt…

  • DATES à inscrire dans nos agendas :

Bureau : 4 février 2020 MDA 9h30-12h (si la neige ne nous contrarie pas !)

Récollection le 24 mars 2020  9h30-16h30 Maison Diocésaine – La Rivière

Comité le 5 mai - MDA : 9h30-12h

Rassemblement le 16 juin 2020 - lieu à préciser, aux alentours de Montbrison

Ste Claire en Forez & Ste Thérèse des Montagnes du Soir auront alors fusionné...

Comité à Chambles - Notre Dame de Grâce le 23 juin 2020 de 9h30 à 16h30.

Découverte des mouvements adultes paroissiaux d'Action Catholique

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Mouvements de solidarité


ACAT : Action des Chrétiens pour l'Abolition de la Torture

Responsable paroissiale : Raymonde BAROU

---------------

Le combat de l’ACAT continue 

A La Talaudière, il n’y a plus de migrants ! Mais ils sont ailleurs,  dispersés en divers lieux, ou bien à la rue et………….. ils comptent sur nous !

La collecte, toujours d'actualité, voit apparaître de nouveaux besoins :

lits superposés, frigos, multiprises, matériel et produits de nettoyage (balais, serpillères, détergents, ...), tapis de douches, paillassons, etc...

Pour ces raisons, nous comptons sur vous pour apporter un peu de vous-même chaque dimanche ou en déposant votre don à la salle paroissiale à Saint Just. Merci par avance pour votre aide.

Contact : Pierre-Alex JACQUEREZ, 06.52.92.19.11

-----------------------

ACAT : visiter son correspondant, condamné à mort aux USA

Livingston, petite ville Texane de 5000 habitants, s’étend au bord d’un joli lac entouré de forêts. Mais sous ces airs de paisible normalité, elle héberge un des établissements carcéraux les plus redoutés des Etats-Unis : la Polunsky Unit, dans laquelle plus de 200 personnes attendent depuis en moyenne plus de 15 ans ! de recevoir la peine de mort par injection.

J’ai beaucoup hésité à aller voir mon correspondant Joseph, alors que cela fait des mois que je sais que je vais passer près du Texas... Nos 2 ans de correspondance ont certes créé un lien, mais la relation épistolaire procure une sorte de protection on ne dit pas tout, on ne voit pas tout dans une lettre, alors que la rencontre interpersonnelle, elle, rend beaucoup plus vulnérable ;  y suis-je prête, le veux-je vraiment ? La réponse à cette question qui me taraude finit par surgir dans mon esprit sans y être invitée, comme ça, entre le fromage et le dessert : « J’étais en prison, et vous m’avez rendu visite ». Pour une fois, c’est très clair !

Une fois passée l’inspection complète de la voiture à l’entrée de la prison (les enfants se croient dans un film, je leur dis de ne pas trop plaisanter avec l’officier), je m’introduis seule dans la zone sécurisée : portail après portail, garde après garde, je pénètre lentement au cœur de la prison... Dans la salle des visites, les cabines blanches, munies de téléphones muraux, sont presque toutes occupées. Je m’installe à l’une d’entre elles, et quelques minutes plus tard Joseph arrive... Premier coup d’œil, l’émotion est palpable des 2 côtés ; Joseph fait mine de me « hugger à travers la vitre », et pendant les 4 heures que durera notre conversation, il me demandera de ne pas enlever ma main de la vitre où lui-même a collé la sienne.

4 heures ça peut paraître long, mais nous avons finalement beaucoup de choses à nous raconter : je lui parle de ma famille, de notre voyage et des gens que nous rencontrons... Il me parle un peu de sa maman, du suivi de son affaire.

A la fin de la visite, Joseph me demande si j’ai amené suffisamment d’argent pour que la garde prenne une photo de nous deux ; déception, je n’étais pas au courant et il me manque quelques cents... La dame qui termine sa visite au prisonnier d’à côté, nous entend et pousse gentiment vers moi sa monnaie superflue. Je m’apprête à la remercier, quand Joseph me stoppe net : « Don’t take it, I know this guy, he’s a rascist ! ». Mais après réflexion, il me conseille d’accepter: « This lady is nice, I don’t want to hurt her, nor you » ; et quelques temps plus tard, un « Thanks man ! » un peu gêné.

Cet épisode anodin, ne laisse qu’entrevoir la méfiance, les tensions, la violence qui règne 24/7 en ces lieux de désespoir... Comment s’en étonner, puisque ces hommes sont confinés dans des cellules individuelles de 5,6m² sans judas ni fenêtre, n’en sortent que 2 heures par jour pour pouvoir tourner seuls dans une cage juste un peu plus grande, n’ont aucune activité collective pas même les repas, n’ont pas la télé et quasiment aucun lien avec le monde extérieur... Rien d’autre à faire, pendant 10, 20 ou 30 ans, que d’attendre le prochain lockdown (fouille totale de la prison), ou la prochaine exécution de l’un d’entre eux.

Quel sens cela a-t-il d’imposer cela à des êtres humains, aussi fautifs soient-ils ? D’autant que grâce à notre correspondance, mais surtout au blog de détenus http://minutesbeforesix.blogspot.com, je sais aussi l’espoir qui survit derrière ces murs : les amitiés inattendues, le repentir, et pour certains, un véritable chemin de rédemption.

Comme beaucoup, je me suis lancée dans cette correspondance avec le rêve naïf d’une belle amitié, l’espoir secret que mon correspondant ferait partie de ces erreurs de justice, ou à défaut, qu’il regretterait amèrement son crime.

La suite de l’aventure, c’est accepter d’être rattrapé par la réalité, tenir bon lors des montagnes russes de la correspondance : quel autre choix, ces gens ont déjà été tellement trahis et abandonnés qu’il est impensable de les laisser tomber à nouveau !

Quant à la rencontre de Joseph en personne, elle a été pour moi cruciale : aujourd’hui je peux dire que je connais Joseph car je l’ai rencontré ; et le voir m’a permis de ressentir et non de savoir à quel point nous sommes frère et sœur en humanité.

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

CCFD : Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement

Responsable paroissial : François MARTIN

 

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Comité d'Aide aux lépreux :

Responsable paroissial : Henri CHAMBERT

----------------

Journée Mondiale pour les Lépreux

Samedi 25 et Dimanche 26 janvier quête sur la voie publique.

« La force de notre Association réside dans la somme de tous les efforts individuels de ses membres. » (J. Vidal)

La lèpre ne diminue pas ….. Aujourd’hui encore la lèpre est considérée comme une maladie très grave, mais on sait la soigner. Depuis 1965 avec vous, notre association se mobilise pour apporter son soutien aux pauvres parmi les pauvres. En leur nom, soyez-en remerciés.

Notre action en 2019 : soutien financier  20 820€ ; colis 3 m3

Les envois sont effectués en lien direct avec les bénéficiaires et nous avons un reçu de réception à chaque envoi.

Nous récupérons les anciennes radiographies.

Association montbrisonnaise d’aide aux lépreux

BP 102   42603 MONTBRISON Cedex

&&&&&&&&&&&&&&&&&

Secours Catholique

 Responsables paroissiales : Annie Bisetti et Anne Darrieulat

Le Secours Catholique collecte des vêtements.

Il faut qu'ils soient en bon état, car ils sont commercialisés à prix modique dans les boutiques solidaires.

 -----------

ES4P : Epicerie Solidaire des 4 Ponts est une association dont l’objectif est de permettre à des personnes en difficultés de se nourrir correctement. En pratique cela permet :

-          Un accès à une alimentation de qualité en libre-service et à moindre coût,

-          Les économies réalisées sont réinvesties dans un projet (règlement de dettes, frais médicaux, financement d’une formation, remplacement d’un appareil ménager etc.)

Une conseillère en économie sociale et familiale assure un accompagnement individuel (réalisation du projet), et un accompagnement collectif à travers des temps d’animation et d’échanges sous forme d’ateliers à thème.

Les personnes sont orientées par les travailleurs sociaux des 7 communes partenaires : Andrézieux-Bouthéon, Chambles, Montrond les Bains, St Cyprien, St Marcellin en Forez, St Just/St Rambert et Veauche.

L’épicerie fonctionne grâce à une équipe d’une cinquantaine de bénévoles et deux salariées.

Contact : Simone MOMEIN - epicerie.solidaire0909@orange.fr

--------------------------------

Journée Mondiale des pauvres dimanche 17 novembre

« Tournons notre regard vers les plus pauvres »

Le Saint Père a institué depuis trois ans une journée mondiale des pauvres.

Son message pour ce 17 novembre insiste sur leur désarroi et manifeste notre devoir, qui est de leur rendre l’espérance, souvent en recréant un lien social que les malheurs de la vie ont mis en pièces.
En France, cette journée coïncide avec la collecte nationale des 16 et 17 novembre du Secours Catholique, dont un des mots clef est précisément ‘’J’accompagne’’.

Le « Pôle des solidarités des quatre épis » à Bouthéon, à côté de la gare, et le local du 15 rue Jayol à Saint-Just sont ses lieux d’accueil.

La collecte des vêtements fait partie de ses activités traditionnelles, mais cette activité a été bien renouvelée avec l’ouverture depuis maintenant cinq ans de la boutique solidaire ‘’Plaine’ Vêt’’ qui fonctionne au pôle des solidarités les lundi et vendredi après-midi, jeudi matin et le 2ème samedi du mois.

N’hésitez pas à prendre contact à l’occasion d’une visite, l’entrée est libre.

En ce week-end de collecte nationale, pensez que le Secours Catholique est un service d’Eglise, que vous pouvez privilégier.

-----------------------------

Un service du Secours Catholique dans notre paroisse : La boutique solidaire Plaine’ Vêt

Depuis maintenant cinq ans, une boutique solidaire de vêtements fonctionne sur notre paroisse. Elle est une des cinq que le Secours Catholique anime dans la Loire. Elle a été ouverte en même temps que le Pôle des Solidarités des 4 épis à Andrézieux- Bouthéon et elle bénéficie d’un local spacieux, à la jolie décoration intérieure, dans ce bâtiment moderne.  Le principe des boutiques solidaires est de vendre à prix modiques (entre 1 et 3 euros pour la plupart des articles) les vêtements état neuf qui lui ont été donnés. Un point important  est qu’elle est ouverte à toutes et à tous, et pas seulement aux personnes qui vivent des situations difficiles. Bien sûr c’est d’abord un instrument au service de la solidarité. Ce n’est pas un commerce, car l’on n’y trouve pas de collections suivies, seulement ce qui y a été apporté. Mais aucune condition de ressource n’est mise pour y avoir accès. Il arrive que des personnes qui viennent apporter des vêtements voient ce dont elles ont besoin sur les rayons et fassent une emplette.

La boutique offre 150 m2 de surface de vente et voit défiler environ 200 personnes par semaine, en trois demi-journées d’ouverture (lundi après-midi, jeudi matin, vendredi après-midi, voir encadré), Elle propose des habits  mais aussi des chaussures et des articles de maroquinerie. En décembre s’ajoutent  des jouets qui ont été donnés par les enfants  des écoles, qui apprennent ainsi à faire un geste de partage. C’est au rez-de-chaussée du Pôle, sur le côté gauche du hall d’entrée, à deux pas de la gare de Bouthéon.  Le local abrite aussi l’accueil du Secours Catholique, qui fonctionne le jeudi matin et apporte un aide à celles et ceux que lui envoient les assistantes sociales qui travaillent en étroite collaboration avec les associations caritatives. Pour les personnes qui viennent demander un secours, il existe des bons de vêtement. Les bénéficiaires n’ont que quelques pas à faire pour les échanger contre des articles de la boutique.

Ceux-ci  proviennent des dons spontanés de personnes qui ne se  servent plus de certains de leurs effets, ou d’invendus des fabricants ou du commerce. Attention, seule une partie est mise en rayon, car les personnes qui viennent à la boutique, même avec peu de ressources, veulent des articles de qualité. Le plaisir d’essayer, de choisir, d’acheter comme dans une vraie boutique  doit être d’autant plus réel qu’il est peu fréquent. Aussi les bénévoles font elles toutes les semaines plusieurs séances de tri. Ce qui n’est pas proposé à la vente est recyclé par le Secours Catholique dans ses plates- formes de Saint-Etienne et de Roanne, qui sont aussi des entreprises d’insertion. Une partie (notamment le coton) est reconditionnée et part en Afrique. Le reste alimente les usines de pâte à papier ou est recyclé comme matériau d’isolation thermique. Rien n’est jeté.

C’est une équipe forte de vingt-trois  bénévoles qui assure la vente et la gestion de la boutique. Un café est proposé à l’accueil. La boutique n’est pas seulement un endroit où l’on peut s’habiller à peu de frais. Elle est surtout un lieu d’écoute, de rencontre, de partage, dans la ligne de l’action du Secours Catholique qui sait que la première chose dont ont besoin les personnes en situation difficile, c’est d’être accompagnées. Certaines viennent l’après-midi pour prendre un café, pratiquer le français qu’elles sont en train d’apprendre si elles sont étrangères, jouer aux petits chevaux. Plusieurs personnes  accueillies sont devenues bénévoles, car il faut transporter des colis, faire quelques  retouches, présenter de façon attractive sur les rayons.

Dans le prolongement de l’activité vêtements, un atelier couture s’est mis en place. Son but premier est de créer un lien social entre les personnes qui le fréquentent. Il permet aussi d’apprendre à mieux coudre à qui n’en a que des notions rudimentaires ou ne dispose pas de machine pour entreprendre des travaux  d’un peu d’ampleur. L’atelier a réalisé des sacs et des attrape-rêves  qui ont été vendus sur le marché de St Rambert. Il fonctionne aussi  comme atelier de décoration et a confectionné des couronnes de l’avent, des cartes de Noël, de petits objets à mettre sur une table de fête…

Instrument de solidarité, certes  la boutique Plaine’ Vêt dépanne. Elle dépanne une future maman qui va rentrer à la maternité et se voit réclamer un trousseau de naissance qu’elle ne peut pas se procurer autrement. Mais c’est surtout un instrument pour vivre ensemble, pour briser la solitude et recréer le lien social autour de ce qui est nécessaire à la dignité de tous : être correctement habillé.

Fiche signalétique

Boutique solidaire Plaine Vêt ; Pôle des Solidarités des 4 épis ; 20 rue Emile Mercier ; (à côté de la gare de Bouthéon) ; 42160 Andrézieux-Bouthéon.

Horaires d’ouverture : Lundi : 13h30-16h30 ; Jeudi : 9h30-11h30 ; Vendredi : 13h30-16h30 

Nouveau :  ouverture également le 2ème samedi du mois de 9h à 12h

Sauf en août et vacances de Noël

Co-responsables : Annie Bisetti ; Anne Darrieulat ; Tél : 06.73.01.40.21

e-mail : SecoursCatholique42160@gmail.com

Où et quand apporter des vêtements?

Aux heures d’ouverture de Plaine’ Vêt, au Pôle des Solidarités des 4 épis à Andrézieux Bouthéon (voir la fiche signalétique) ;

OU à l’antenne du Secours Catholique à Saint-Just, 15 rue Jayol, St Just St Rambert

Le lundi : 14h30-16h30 hors vacances scolaires. N’apportez que des vêtements en bon état.

Découverte des mouvements adultes paroissiaux de solidarité

 &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

  Pastorale de la Santé

Porter la communion un beau service d’Eglise !

Mt 25, 34… : « Venez les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la création du monde…..j’étais malade et vous m’avez visité, j’étais en prison et vous êtes venus jusqu’à moi.. »

  • Vous portez la communion à un voisin, un parent, un ami…….
  • Vous ne portez pas la communion mais seriez prêt à rendre ce service à un frère, une sœur, malade, handicapé ou isolé………
  • Vous ne vous sentez pas encore prêt mais vous vous interrogez………

Nous serons très heureux de vous rencontrer !!

Contacts : Pastorale de la santé : Sylvie Mialon : 07 86 55 64 74

André Barou : 06 43 28 47 38

Mouvements de Santé

Amitié Espérance

Responsable paroissiale : Marie-Noëlle Fey

--------------------

Amitié-Espérance

Le samedi 22 juin 2019 à 6h45 notre groupe Amitié Espérance partait pour Paray-le-Monial. Après un café convivial à 10h, l’accueil des Pèlerins nous proposait un DVD sur Ste Marguerite Marie et ses apparitions.

De midi à 14h nous avons partagé un repas dans un routier. A 15h nous fîmes un parcours sacré guidé. Après un temps libre, nous quittions Paray, heureux de cette journée, où nous avions prié pour les absents et les malades de notre groupe et de nos connaissances.

Si vous êtes intéressé(e)s par nos activités, contacter Maguy / Marie-Noëlle.

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Hospitalité de Lourdes

Responsables paroissiaux : Marie-Hélène Liogier et Joseph Blanc

-------------------------

Prochain après-midi dimanche partage à 14h30 maison paroissiale St François à St Just :

Prochain après-midi dimanche partage : DIMANCHE 26 JANVIER 2020.

Possibilité de covoiturage. 

----------------------------

Ça « Marche pour l’Hospitalité St François »

Le groupe Hospitalité de St François en Forez organisait une marche le 27 octobre 2019 à Chambles.

Ce fut un réel succès. Avec une météo idéale, les marcheurs sont venus très nombreux pour apprécier les magnifiques paysages offerts par les gorges de la Loire et les sentiers boisés qui rejoignent plusieurs hameaux aux alentours de Chambles.

 Répartition des 874 marcheurs

 Parcours        Nombre

  5 km                    53

11 km                  344

17 km                  368

24 km                  109

La marche, inscrite comme tous les ans auprès de la Fédération Française de Randonnée, a vu une participation très importante : ce sont presque 900 marcheurs qui ont passé une agréable journée sur les 4 distances proposées (5, 11,17ou 24 km), et ce, dans un contexte très convivial.

Cette manifestation annuelle a pour but de collecter des fonds afin d’apporter une aide financière aux personnes qui en ont besoin pour participer, par exemple, début juillet au pèlerinage diocésain de Lourdes. Grâce à l’exceptionnelle journée de cette année, qui nous a permis de rassembler davantage de moyens, l’aide apportée en 2020 pourra être plus importante.

Nos remerciements à tous les hospitaliers et les bénévoles qui se joints à eux pour l’occasion : leur forte implication durant la journée a permis de répondre aux différentes tâches nécessaires à la satisfaction des marcheurs.

Et pour la future édition, sachez qu’elle devrait se dérouler le dimanche 25 octobre 2020. Souhaitons-lui la même réussite !

Pour toute information et/ou contact : joseph.blanc42@orange.fr ou  maurice.lioger@orange.fr

Découverte des mouvements de la Pastorale de la Santé

 

Pastorale familiale

Espérance et vie

Responsable paroissial : Cécile Fournel

 

Découverte des mouvements de la Pastorale de Vie