Adultes

Découverte des mouvements adultes paroissiaux

 

ACTUALITE DES MOUVEMENTS ADULTES

 

Mouvements d'Action Catholique


ACF : Action Catholique des Femmes

Responsable paroissiale : Annie BALEYDIER

Rencontres le 1er lundi de chaque mois à 14h30 à la Maison paroissiale d'Andrézieux 12 avenue du Parc.

Prochaine rencontre : le 6 mai et 3 juin

-----------------------

Sortie de fin d’année avec l’ACF SAMEDI 18 MAI 2019

Cette journée nous mènera en car à CHATEAUNEUF DE GALAURE dans la Drôme à la (re) découverte de MARTHE ROBIN et des foyers de charité.

Repas de midi pris au restaurant, prix de la journée 25 euros comprenant les frais de transport et de repas. Inscriptions jusqu’au 9 mai 2019.

Heure du passage du car : 7 h 25 Bonson Gare S.N.C.F.

Contact : Annie BALEYDIER ou Anne-Marie POUGET.

-----------------------

JMP Journée Mondiale de Prière

Vendredi 1er mars, réunion dans la salle paroissiale d’Andrézieux, pour la Journée Mondiale de Prière des femmes : résultat de plusieurs échanges de préparation, 37 personnes, dont 2 de Montbrison et 1 de Champdieu, se sont conformés au schéma de la JMP à savoir s’informer pour prier et prier pour agir.

S’INFORMER : la projection faite par Martine nous permet de découvrir la Slovénie : son climat, son histoire ses ressources, sa population.

PRIER : Annie nous explique la décoration de la table issue d’un partenariat de prière avec la Grèce et la Russie sur une image faite par une artiste slovène illustrant la Slovénie et l’histoire biblique de la célébration.

Informés sur le pays et ses habitants, nous pouvons mieux comprendre les joies et les difficultés évoquées par les femmes slovènes. Joies, louanges, difficultés relatées dans un livret et exprimées chaque fois par une lectrice différente. Les réponses collectives étaient projetées, accompagnées de chants entre deux interventions.

Le partage de l’Evangile (Luc 14 – 15 à 24) a permis une réflexion collective suivie d’un temps de silence.

AGIR : Pour 2019, en liaison avec les associations locales, les projets d’offrande suivants ont été retenus :

- ADRA (Adventist Development and Relief Agency), en Slovénie, 46 000 enfants vivent dans la pauvreté, Adra Slovenia propose à ces enfants et leur famille un programme sur le long terme pour les faire participer à une éducation active et promouvoir une vie saine pour toute la famille.

- ASPI pour aider les enfants et les adultes autistes

- ZADOV PELIKAN KARITAS s’adresse aux femmes ayant subies des violences ou des échecs lourds pour qu’elles puissent recommencer une nouvelle vie.

- SOCIETE BIBLIQUE et JMP : lecture et pratique de la Bible pour aider à guérir les blessures et les traumatismes.

- ROMSKO KULTURNO : aide à l’éducation et à la formation au sein de la communauté Rom de la ville de Pusca.

L’offrande pour la Slovénie s’élève à 185€.

Les projets 2018 avec le Surinam ont tous été honorés, ces derniers nous ont remerciés.

Pour clore cette journée chaque participant a reçu un œillet rouge, fleur nationale de la Slovénie et a partagé un goûter fait de spécialités slovènes :

Le Potica, gâteau roulé aux noix (merci à Monique et Anne, car ce fut compliqué à réaliser) et le Buhtelji, sorte de brioche : celles au chocolat faites par Renée et à la confiture par Hélène ont été complétées par des bugnes et un gâteau au chocolat.

Merci à toutes, particulièrement Martine pour la projection et rendez-vous l’année prochaine avec les femmes du Zimbabwe.                                                                                                              Anne-Marie Pouget équipe ACF

------------------

ACF Journée rencontre (Action Catholique Féminine)

Samedi 23 mars 2019, nous étions une quarantaine de personnes, adhérentes ou sympathisantes, à participer, Maison de l’Avenir de Saint-Etienne, à cette journée axée sur « la transmission des valeurs ».

Après l’accueil, un temps de prière, un chant, un partage de l’Evangile du fils prodigue (Luc 15 – 18), trois interventions ont rythmé la matinée.

Premier intervenant : Paul Malartre (ancien directeur national de l’enseignement catholique et aujourd’hui président des Amis du Journal la Vie, chargé des relations avec les pouvoirs publics pour le diocèse de St-Etienne).

Son sujet, « la transmission des valeurs est-elle en panne ? » a permis les réflexions suivantes :

- Les jeunes s’engagent plus volontiers sur l’écologie, la qualité de la vie,

- L’importance des racines pour la construction de la personne et la stabilité de la société,

- Les méfaits d’une génération sans passé,

- L’importance des repères donnée par une éducation

             au discernement,    au sens de la durée,    à la présence de l’autre,    à l’intériorité.

Une phrase forte de son intervention : « Nous ne sommes pas chargés des récoltes mais des semences ».

Deuxième intervenant : Pascale Payre (conseillère conjugale au service de la Pastorale des Familles du diocèse de St-Etienne, chroniqueuse sur RCF, auteure du livre « Des familles et un Dieu ».

Sa question « Y-a-t-il des valeurs supérieures à d’autres » passe successivement par :

- Nous transmettons ce que nous sommes : choses conscientes ou inconscientes,

- Raconter, c’est la science du témoignage,

- Dire : « j’ai besoin de toi »,

- La transmission est un don avec, sous-jacent, cette question : « est-ce que vous ne me dépossédez pas de ce qui m’appartient ? »

- La conscience individuelle est le comportement qui consiste à circuler entre trois niveaux, celui universel, qui est durable mais inefficace pour la vie en société, celui du singulier, qui est ma situation actuelle, et enfin celui des lois.

Sa conclusion : « la fraternité est la première des valeurs ».

Troisième intervenant : Christine Canet (avocate, membre du Conseil Presbytéral de l’Eglise Protestante Unie de St-Etienne Forez)

Quelques points marquants de son intervention :

- S’approprier, faire soi ce qui est dit dans la parole de Dieu,

- Engagement pour l’autre,

- Faire société, mais pas vivre ensemble, car dans les associations l’on n’a pas suffisamment les manettes : d’où la nécessité de s’engager en politique, endroit où les chrétiens ne sont pas assez nombreux, dans les lieux où les décisions sont prises.

Une phrase choc : « la transmission, c’est souffler sur des braises, ce n’est pas vénérer des cendres ».

Une fois le repas partagé, l’après-midi était réservé aux carrefours où chaque groupe, composé de six personnes, a réfléchi devant 3 phrases : nous devions en dégager une autre qui serait reprise lors de la prière finale.

Notre groupe a conclu :

« Seigneur, aide nous à être des témoins dans nos vies, dans notre comportement, dans nos actions. Que la bienveillance et le souci de l’autre nous animent. Aide-nous à oser inviter ».

Très belle journée où Anne Perrin nous a présenté Dominique Nicolas, la nouvelle responsable diocésaine de l’ACF qui lui succède.

Anne-Marie Pouget

Ci-contre : photo de la journée


 

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

ACO : Action Catholique Ouvrière

Responsable paroissiale : Dany SAGNOL

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

CMR :  Chrétiens en monde Rural

Responsable paroissiale : Marie ARNAUD

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

MCR : Mouvement Chrétien des Retraités

Responsable paroissial : Henri Dupayrat

Rencontres le 1er lundi de chaque mois à 14h30 à la maison paroissiale de St Just 5 place Jeanne d'Arc.

Nous rappelons que nous accueillons à ces réunions toutes les personnes, retraités de la paroisse qui souhaiteraient en savoir plus sur notre mouvement du MCR.

-------------------------

Un écho des Journées du Monde de la Retraite (MCR)

LOURDES Juin 2018 – QUELS DEFIS POUR CE MONDE ? Site internet : www.mcr.asso.fr

Quatre temps de rencontres pour 4 000 français, suisses ou belges

4 thèmes :

  1. 1) le vivre ensemble
  2. 2) la famille
  3. 3) la santé
  4. 4) l’écologie.

Quelques noms connus Père Christian Delorme, Marie de Hennezel, Corinne Lepage, Elizabeth Marshall, Olivier Nouaillas, Marie-Monique Robin…

Chaque rencontre est précédée d’une vidéo tournée à Taizé avec des jeunes et des aînés : Alliance de la force de la jeunesse et de l’expérience de l’âge.

Chaque table ronde, 1 heure environ avec 3 intervenants, est suivie d’une heure d’échanges (questions/réponses) avec les participants.

Voilà quelques phrases « clefs » pour se souvenir de ces riches journées :

- Tous, nous avons besoin les uns des autres et nous devons œuvrer pour le bien commun. C’est ce qui donne sens à la vie !

- Nous sommes les racines de nos petits-enfants ; eux sont les branches – ils ont besoin de notre confiance

- « Il faut tout un village pour faire grandir un enfant » proverbe africain

- la violence se développe lorsqu’il n’y a plus de langage…

- la religion doit susciter la Paix ; la guerre est un accident ! Cependant les religions sont menacées par l’intégrisme qui se développe de l’intérieur …

- une religion de paix accepte l’ouverture ; l’ouverture à une autre religion peut nous faire grandir dans la foi. Mais elle suppose l’enracinement.

- fonder une famille c’est faire le choix de se relier durablement dans une société qui ne valorise que l’éphémère. (Amoris Laetitia)

Il faut ouvrir notre porte, notre table, notre cœur à l’inattendu…

Nous ne sommes pas en retrait de la vie (retraités) car nous avons du temps et de l’expérience. Nous sommes retraitants actifs …

- Vieillir est une aventure spirituelle : le corps décline mais la pensée croît (s’élève) - il est essentiel de valoriser la dernière phase de la vie et d’orienter vers des lois nouvelles.

– l’Eglise est un « hôpital de campagne » (cf. Pape François souvent cité)

« Au moment de mourir je veux entendre la vie autour de moi »

- Ecologie en quelques mots : après un constat inquiétant sur la terre, notre « maison commune » … mots du Pape François « il nous faut écouter la clameur de la terre des pauvres » … et mots de 15 000 scientifiques dans le monde « Il sera bientôt trop tard.»

- nous devons collaborer pour la sauvegarde de la Création cf. Laudato si

Cependant, la révolution écologique (= retournement, changement) est possible ET ça marche !

20 personnes de notre diocèse participaient.

Le MCR est ouvert à tous et toutes. Le fil rouge de l’année 2018/2019 sera « vivre en famille »

Découverte des mouvements adultes paroissiaux d'Action Catholique

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Mouvements de solidarité


ACAT : Action des Chrétiens pour l'Abolition de la Torture

Responsable paroissiale : Raymonde BAROU

-----------------------

ACAT QUIZZ

L’ACAT vous sollicite régulièrement pour agir auprès des dirigeants de pays pratiquant la torture et les mauvais traitements à l’encontre de personnes détenues pour quelque raison que ce soit.

Mais que savons-nous de la torture ?

Avec ce quizz, l ‘ACAT vous propose de tester vos connaissances et de mieux comprendre l’horreur de la torture dont l’article 5 de la DUDH (Déclaration Universelle des Droits de l’Homme) condamne l’usage : “Nul ne sera soumis à la torture ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants”.

A vous de jouer !

 La torture, c’est quoi ?

1 On emploie le mot “torturer” lorsque plusieurs éléments sont présents. Lesquels ?

a. Une douleur ou des souffrances aigues, physiques ou mentales sont infligées

b. La présence d’un bourreau représentant une autorité officielle (policier, militaire, gardien de prison...)

c. Le fait que le tortionnaire agit dans l’intention d’obtenir de la victime des renseignements ou des aveux, de la punir d’un acte, de faire pression sur elle, ou pour tout autre motif fonde sur une discrimination.

2 Les victimes de la torture sont le plus souvent

a. Des opposants politiques

b. Des prisonniers de droit commun

c. Des femmes et des enfants

d. Des personnes d’une autre ethnie

 

3 Après avoir été libérées, les victimes de la torture doivent être soignées. Quelles sont les séquelles les plus importantes ?

a. Les blessures occasionnées par les coups, les brûlures...

b. Les mutilations

c. Les troubles psychiques résultant des tortures dites « propres »

d. La honte, l’humiliation

4 Les textes internationaux interdisent la torture. Ont-ils prévu des exceptions ?

a. En cas de guerre

b. Pour lutter contre le terrorisme

c. Quand un Etat est confronté à une « menace imminente »

d. Aucune exception

5 Environ 200 pays sont représentés à l’ONU. Dans combien d’entre eux la torture est-elle couramment pratiquée ?

a. Une dizaine

b. Une vingtaine

c. Une cinquantaine

d. Une centaine

6 Parmi ces pays européens, quel est le seul à ne pas avoir utilisé la torture dans les cinquante dernières années ?

a. La Norvège

b. L’Angleterre

c. L’Espagne

d. La France

7 A votre avis, pourquoi torture-t-on ?

a. Pour faire parler

b. Pour faire taire

c. Pour faire peur

d. Pour humilier

8 Comment les tortionnaires justifient-ils le recours à ces méthodes barbares?

a. Il faut sauver des vies innocentes

b. Il faut rétablir la loi et l’ordre

c. Il faut venger les compatriotes morts et/ou torturés

d. Il faut protéger la sécurité nationale

9 Parmi les cas suivants, choisissez celui qui, à vos yeux, justifierait le recours à la torture ?

a. Lutte contre le terrorisme

b. Trafic de drogue

c. Jamais, en aucun cas

10 En quoi consiste la prévention de la torture ?

a. Renforcer les lois interdisant dans tous les cas le recours à la torture

b. Favoriser les visites surprises des lieux de détention

c. Juger et condamner les bourreaux et ceux qui les commandent

d. Refuser la prise en compte d’aveux obtenus sous la torture

 

11 Qu’est-ce qui est le plus efficace pour lutter contre la torture ?

a. Ecrire massivement en faveur d’un prisonnier

b. Manifester devant les ambassades

c. Prier

d. Interpeller les hommes politiques

 12. Et vous, comment souhaitez-vous agir ?

Réponses

1. a, b et c : la définition de l’ONU indique que la torture n’est pas seulement une question de douleur.

2. a et d.

3. avec le temps, les blessures corporelles guérissent, mais l’absolue négation de la personnalité ne s’oublie jamais et toute torture laisse des traces psychiques indélébiles.

4. il n’y a pas d’exception mais les autorités utilisent toujours des euphémismes pour faire usage de la torture.

5. d.

6. a

7. a, b, c, d. Tous les moyens sont utilisés pour museler les résistances et oppositions, mais les opposants, ceux qui n’ont pas la bonne couleur de peau et même les enfants ne sont pas épargnés.

8. a, b, c et d. Tous les motifs fallacieux sont utilisés bien qu’ils n’apportent aucune réponse valable.

9. c. Aucun recours à la torture ne peut être justifié.

10. a, b, c, d :

11. et 12. a, b, c et d : être efficace suppose d’utiliser tous ces modes d’action.

 A vous de décider !

Renseignez-vous sur www.acatfrance.fr

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

CCFD : Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement

Responsable paroissial : François MARTIN

 

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Comité d'Aide aux lépreux :

Responsable paroissial : Henri CHAMBERT

&&&&&&&&&&&&&&&&&

Secours Catholique

 Responsables paroissiales : Annie Bisetti et Anne Darrieulat

Le Secours Catholique collecte des vêtements.

Il faut qu'ils soient en bon état, car ils sont commercialisés à prix modique dans les boutiques solidaires.

 -----------

ES4P : Epicerie Solidaire des 4 Ponts est une association dont l’objectif est de permettre à des personnes en difficultés de se nourrir correctement. En pratique cela permet :

-          Un accès à une alimentation de qualité en libre-service et à moindre coût,

-          Les économies réalisées sont réinvesties dans un projet (règlement de dettes, frais médicaux, financement d’une formation, remplacement d’un appareil ménager etc.)

Une conseillère en économie sociale et familiale assure un accompagnement individuel (réalisation du projet), et un accompagnement collectif à travers des temps d’animation et d’échanges sous forme d’ateliers à thème.

Les personnes sont orientées par les travailleurs sociaux des 7 communes partenaires : Andrézieux-Bouthéon, Chambles, Montrond les Bains, St Cyprien, St Marcellin en Forez, St Just/St Rambert et Veauche.

L’épicerie fonctionne grâce à une équipe d’une cinquantaine de bénévoles et deux salariées.

Contact : Simone MOMEIN - epicerie.solidaire0909@orange.fr

-----------------------------

Un service du Secours Catholique dans notre paroisse : La boutique solidaire Plaine’ Vêt

Depuis maintenant cinq ans, une boutique solidaire de vêtements fonctionne sur notre paroisse. Elle est une des cinq que le Secours Catholique anime dans la Loire. Elle a été ouverte en même temps que le Pôle des Solidarités des 4 épis à Andrézieux- Bouthéon et elle bénéficie d’un local spacieux, à la jolie décoration intérieure, dans ce bâtiment moderne.  Le principe des boutiques solidaires est de vendre à prix modiques (entre 1 et 3 euros pour la plupart des articles) les vêtements état neuf qui lui ont été donnés. Un point important  est qu’elle est ouverte à toutes et à tous, et pas seulement aux personnes qui vivent des situations difficiles. Bien sûr c’est d’abord un instrument au service de la solidarité. Ce n’est pas un commerce, car l’on n’y trouve pas de collections suivies, seulement ce qui y a été apporté. Mais aucune condition de ressource n’est mise pour y avoir accès. Il arrive que des personnes qui viennent apporter des vêtements voient ce dont elles ont besoin sur les rayons et fassent une emplette.

La boutique offre 150 m2 de surface de vente et voit défiler environ 200 personnes par semaine, en trois demi-journées d’ouverture (lundi après-midi, jeudi matin, vendredi après-midi, voir encadré), Elle propose des habits  mais aussi des chaussures et des articles de maroquinerie. En décembre s’ajoutent  des jouets qui ont été donnés par les enfants  des écoles, qui apprennent ainsi à faire un geste de partage. C’est au rez-de-chaussée du Pôle, sur le côté gauche du hall d’entrée, à deux pas de la gare de Bouthéon.  Le local abrite aussi l’accueil du Secours Catholique, qui fonctionne le jeudi matin et apporte un aide à celles et ceux que lui envoient les assistantes sociales qui travaillent en étroite collaboration avec les associations caritatives. Pour les personnes qui viennent demander un secours, il existe des bons de vêtement. Les bénéficiaires n’ont que quelques pas à faire pour les échanger contre des articles de la boutique.

Ceux-ci  proviennent des dons spontanés de personnes qui ne se  servent plus de certains de leurs effets, ou d’invendus des fabricants ou du commerce. Attention, seule une partie est mise en rayon, car les personnes qui viennent à la boutique, même avec peu de ressources, veulent des articles de qualité. Le plaisir d’essayer, de choisir, d’acheter comme dans une vraie boutique  doit être d’autant plus réel qu’il est peu fréquent. Aussi les bénévoles font elles toutes les semaines plusieurs séances de tri. Ce qui n’est pas proposé à la vente est recyclé par le Secours Catholique dans ses plates- formes de Saint-Etienne et de Roanne, qui sont aussi des entreprises d’insertion. Une partie (notamment le coton) est reconditionnée et part en Afrique. Le reste alimente les usines de pâte à papier ou est recyclé comme matériau d’isolation thermique. Rien n’est jeté.

C’est une équipe forte de vingt-trois  bénévoles qui assure la vente et la gestion de la boutique. Un café est proposé à l’accueil. La boutique n’est pas seulement un endroit où l’on peut s’habiller à peu de frais. Elle est surtout un lieu d’écoute, de rencontre, de partage, dans la ligne de l’action du Secours Catholique qui sait que la première chose dont ont besoin les personnes en situation difficile, c’est d’être accompagnées. Certaines viennent l’après-midi pour prendre un café, pratiquer le français qu’elles sont en train d’apprendre si elles sont étrangères, jouer aux petits chevaux. Plusieurs personnes  accueillies sont devenues bénévoles, car il faut transporter des colis, faire quelques  retouches, présenter de façon attractive sur les rayons.

Dans le prolongement de l’activité vêtements, un atelier couture s’est mis en place. Son but premier est de créer un lien social entre les personnes qui le fréquentent. Il permet aussi d’apprendre à mieux coudre à qui n’en a que des notions rudimentaires ou ne dispose pas de machine pour entreprendre des travaux  d’un peu d’ampleur. L’atelier a réalisé des sacs et des attrape-rêves  qui ont été vendus sur le marché de St Rambert. Il fonctionne aussi  comme atelier de décoration et a confectionné des couronnes de l’avent, des cartes de Noël, de petits objets à mettre sur une table de fête…

Instrument de solidarité, certes  la boutique Plaine’ Vêt dépanne. Elle dépanne une future maman qui va rentrer à la maternité et se voit réclamer un trousseau de naissance qu’elle ne peut pas se procurer autrement. Mais c’est surtout un instrument pour vivre ensemble, pour briser la solitude et recréer le lien social autour de ce qui est nécessaire à la dignité de tous : être correctement habillé.

 

Sur le marché de St Rambert, dimanche 25 novembre 2018, avec les réalisations de l’atelier couture


Fiche signalétique

Boutique solidaire Plaine Vêt ; Pôle des Solidarités des 4 épis ; 20 rue Emile Mercier ; (à côté de la gare de Bouthéon) ; 42160 Andrézieux-Bouthéon.

Horaires d’ouverture : Lundi : 13h30-16h30 ; Jeudi : 9h30-11h30 ; Vendredi : 13h30-16h30 ;

Sauf en août et vacances de Noël

Co-responsables : Annie Bisetti ; Anne Darrieulat ; Tél : 06.73.01.40.21

e-mail : SecoursCatholique42160@gmail.com

Où et quand apporter des vêtements?

Aux heures d’ouverture de Plaine’ Vêt, au Pôle des Solidarités des 4 épis à Andrézieux Bouthéon (voir la fiche signalétique) ;

OU à l’antenne du Secours Catholique à Saint-Just, 15 rue Jayol, St Just St Rambert

Le lundi : 14h30-16h30 hors vacances scolaires. N’apportez que des vêtements en bon état.

----------------------

Réservez votre après-midi

L’équipe du Secours Catholique de la paroisse Saint-François en Forez propose des départs ‘Vacances en Famille’ aux personnes qu’elle aide. Elle les accompagne dans la préparation de leurs séjours, typiquement d’une semaine, à la campagne ou au camping. Pour trouver un financement, elle s’est rapprochée de la troupe Arthalie qui présente une comédie d’un auteur contemporain lyonnais, Claude Monteil :

L’HÔTEL DU N°3
Elle sera jouée à la salle des fêtes de Bouthéon

13, rue de Beauregard 42160 Andrézieux-Bouthéon

Dimanche 12 mai 2019 à 15h

Si vous voulez rire, venez voir la pièce… Dans un hôtel où les clients partent trop souvent sans payer leur note, les efforts du propriétaire et de sa femme de chambre pour remédier à cette situation vont vous entraîner dans une série de gags et de situations cocasses.

Prix des places : tarif normal : 8€ - tarif réduit (sous condition) : 3€

Vous pouvez dès à présent acheter vos billets à la boutique Plaine’ Vêt, au pôle des solidarités d’Andrézieux Bouthéon 20 rue Mercier (à côté de la gare de Bouthéon) les lundis et vendredis de 13h30 à 16h30 et le jeudi de 9h30 à 11h30.

Pour tout renseignement appelez au tél : 06 73 01 40 21,

ou écrivez à secourscatholique42160@gmail.com

Des friandises sucrées et salées, confectionnées par des personnes soutenues par l’équipe locale, seront proposées à l’entracte. Le produit de la vente les aidera à réaliser leur projet.

Découverte des mouvements adultes paroissiaux de solidarité

 &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

  Pastorale de la Santé

Porter la communion un beau service d’Eglise !

Mt 25, 34… : « Venez les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la création du monde…..j’étais malade et vous m’avez visité, j’étais en prison et vous êtes venus jusqu’à moi.. »

  • Vous portez la communion à un voisin, un parent, un ami…….
  • Vous ne portez pas la communion mais seriez prêt à rendre ce service à un frère, une sœur, malade, handicapé ou isolé………
  • Vous ne vous sentez pas encore prêt mais vous vous interrogez………

Nous serons très heureux de vous rencontrer !!

Contacts : Pastorale de la santé : Sylvie Mialon : 07 86 55 64 74

André Barou : 06 43 28 47 38

Mouvements de Santé

Amitié Espérance

Responsable paroissiale : Marie-Noëlle Fey

------------------------------

Les rencontres mensuelles se déroulent désormais à ANDREZIEUX - Local de l'Aumônerie des Bullieux

--------------------------------

Amitié Espérance a fêté ses « 40 ans »

Parmi les 270 représentants des différents diocèses réunis à LISIEUX pour les 40 ans d’AMITIE ESPERANCE, nous étions cinq du diocèse de St Etienne à aller participer à ce rassemblement.

Malgré une longue route… quelle joie de retrouver les uns et les autres, de pouvoir partager nos richesses et nos pauvretés, nos réussites, nos échecs, quelle joie de pouvoir s’accueillir et s’écouter dans le respect de chacun, avec toutes nos différences.

Le thème en était : « 40 ans de compagnonnage fraternel, vie pour aujourd’hui et pour demain ».

Rappelons qu’AMITIE ESPERANCE, Mouvement associatif chrétien propose un compagnonnage fraternel fondé sur les valeurs de l’Evangile et le triple patronage de la Vierge Marie, Bernadette et Thérèse de Lisieux. Ce compagnonnage se fait pour et AVEC des personnes éprouvées par la souffrance psychique ou liée à un état dépressif.

Si donc, Lisieux a été choisi comme lieu de notre rassemblement, ce n’est pas par hasard. Thérèse ouvre « une petite voie aux petites âmes » qui la découvrent : voie de simplicité, de confiance, d’abandon, d’espérance et de bonheur, dans une totale confiance en Dieu, sans nous désoler de nos échecs, de nos limites et de notre petitesse.

Plusieurs témoignages de personnes en souffrance nous ont conforté dans l’idée que la maladie psychique était encore souvent mal comprise dans notre société, et parfois même aussi en Eglise, voire quelque peu « tabou » et qu’il restait encore beaucoup à faire avant qu’elle soit reconnue comme une réelle maladie à part entière.

Les carrefours proposés ont été, également, très riches de foi, d’écoute et de partage.

Quelle joie, donc, de voir le chemin parcouru depuis 1978 ! Depuis le jour où le Frère Louis-Joseph Miniou, fondateur, a su répondre à un cri lancé à Lourdes : « Nous avons besoin de rencontres à dimension spirituelle, besoin de la Lumière et besoin d’espérance ».

Merci Seigneur, de me permettre d’être ton instrument auprès de toutes les personnes que j’accompagne spirituellement et fraternellement. Avec Toi, avec Marie et la petite Thérèse, le long chemin à parcourir sera plus court, la tâche plus légère.

Pour tous renseignements, contacter :

AMITIE-ESPERANCE – Pastorale de la Santé

Marie-Noëlle FEY - Déléguée diocésaine

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Hospitalité de Lourdes

Responsables paroissiaux : Marie-Hélène Liogier et Joseph Blanc

Dimanche 28 avril : 14h30 maison paroissiale St François à St Just : après-midi dimanche partage. Possibilité de covoiturage.

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Pastorale familiale

Espérance et vie

Responsable paroissial : Cécile Fournel

 

Découverte des mouvements de la Pastorale de Vie