Adultes

Découverte des mouvements adultes paroissiaux

 

ACTUALITE DES MOUVEMENTS ADULTES

 

 

Mouvements d'Action Catholique


ACF : Action Catholique des Femmes

Responsable paroissiale : Annie BALEYDIER

Prochaine rencontre à 14h30 à la Maison paroissiale d'Andrézieux 12 avenue du Parc

Lundi 5 février 2018.

Pas de rencontre ACF en mars, vendredi 2 mars journée mondiale de prières (JMP).


&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

 

ACO : Action Catholique Ouvrière

Responsable paroissiale : Dany SAGNOL

------------------------------------

Ce mouvement d’Église a été créé et reconnu en mars 1950 par l’assemblée des cardinaux et archevêques qui en a consacré son « caractère essentiellement apostolique à l’évangélisation des milieux populaires ».

L’ACO rassemble des hommes et des femmes de tous âges et de toutes conditions – ouvriers, employés, techniciens, cadres, chômeurs ou retraités –, souvent engagés par ailleurs dans différentes organisations ou associations.

Activités

L’équipe « révision de vie » est le rendez-vous régulier où s’exprime la vie des militants pour être relue à la lumière de la Parole de Dieu.

Les équipes de l’ACO organisent aussi régulièrement des « partages de foi » : lieux ouverts à tous – croyants ou non croyants-, où chacun peut exprimer ses souffrances, son espérance, sa foi en l’être humain ou en Dieu.

Pour rencontrer l’ACO

Venir en ACO se fait de différentes façons... :

Cela va de la réponse à une invitation, à la participation à un temps fort, mais aussi également lors d’un parcours de catéchuménat...les possibilités sont nombreuses mais la manière la plus courante de venir en ACO est l’invitation par un ami à participer à un temps proposé par le mouvement.

Un certain nombre de catéchumènes viennent à l’ACO soit parce qu’ils ont été accompagnés durant leur parcours par un membre de l’ACO et qu’ils souhaitent intégrer une équipe de « révision de vie », soit parce qu’ils manifestent leur désir de poursuivre leur cheminement : l’ACO est alors un des mouvements qui leur est proposé.

Sur notre paroisse il existe deux équipes, l’une suivie par Jean-Mathieu BARBIER, l’autre par Serge VAGANAY. Ce dernier accompagne également une autre équipe de quatre personnes qui viennent de l’ACE (Action Catholique des Enfants) ou de la JOC (Jeunesse Ouvrière Chrétienne).

Nous sommes également en lien avec la pastorale des quartiers populaires.

Périodicité des rencontres

Nos échanges ont lieu au rythme d’une réunion mensuelle, par exemple, la dernière s’est tenue le 21 octobre à Marlhes, c’était notre assemblée de démarrage de l’année.

L’ACO participe également aux temps forts proposés par l’équipe diocésaine et dont vous trouvez l’agenda dans la feuille bimensuelle « Saint François Info ».

Au cours de l’année des relais sont organisés sur le Diocèse, là aussi ouvert à tous et généralement organisés à la Maison de l’Avenir à St Etienne (Solaure).

L’année 2018 sera un temps fort, car nous accueillerons la rencontre nationale de l’ACO qui se tiendra au Centre des Congrès de St Etienne les 19, 20, 21 mai, week-end de Pentecôte : pas moins de 700 personnes y sont attendues.

Contact : Si vous voulez entrer en contact avec l’un des membres de notre mouvement, n’hésitez pas à laisser vos coordonnées

 

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

 

MCR : Mouvement Chrétien des Retraités

Responsable paroissial : Henri Dupayrat

Prochaine rencontre à 14h30 à la maison paroissiale de St Just 5 place Jeanne d'Arc

Le lundi 5 février, le lundi 5 mars.


Découverte des mouvements adultes paroissiaux d'Action Catholique

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

 

Mouvements de solidarité


ACAT : Action des Chrétiens pour l'Abolition de la Torture

Responsable paroissiale : Raymonde BAROU

 

-------------------------

Groupe ACAT- Forez

Un (vrai) conte de Noël car Noël c'est tous les jours

Il était une fois, il y a quelques semaines… Une famille presque ordinaire, une maman seule avec un « ado d'âge collège », un garçon de 6 ou 7 ans et un bébé de quelques mois. On comprend rapidement que les aînés et la maman ont connu des moments terribles en Albanie, puis la rue en France, puis un moment de répit au Centre d’Accueil de Demandeurs d'Asile (Cada). La naissance du bébé rieur et joufflu apporte un peu de joie mais de nouveau le sort s'acharne : pas de place pour eux en France… Les voilà déboutés du droit d'asile (un peu moins de 40 % des demandeurs obtiennent la protection de la France). Très vite se profile la sortie du Cada, à peine atténuée par trois nuits d’hôtel puis la rue à nouveau...

Retourner en Albanie ? Impossible à envisager, trop de menace, trop de violence, trop de misère ! Dormir dehors et la journée errer à droite et à gauche dans les associations, trouver un abri précaire, trimbaler tout ce qu'on possède dans une valise ? Ce mois d'octobre est couleur d'été indien plein de douceur mais impossible à accepter !

Une amie les accompagne, traduit, sollicite à droite et à gauche, se rend disponible, fait de son mieux. Je rédige des certificats médicaux pour que l'état de santé de la maman et surtout du garçonnet soit pris en compte. Certificats pour rappeler que la France a une loi qui doit protéger les personnes vulnérables (avec ou sans papiers). Cette famille est sans papiers et presque sans droits : il ne leur reste que le droit à la santé et le droit à l'éducation, et encore…

Rien à l'horizon de positif… Je garde ce souci et je prie, mais mon cerveau de raisonneuse scientifique me dit que c'est « râpé », sans issue, ils vont aller rejoindre les 200 personnes qui sont à la rue à Saint-Etienne.

C’est alors que surgit l'inattendu qui me bouscule, m'émerveille comme un miracle ! Je tente une lettre à l'assistante sociale du collège pour qu'elle contacte le Réseau « Éducation Sans Frontière », et tout s'enclenche : RESF contacte Un Toit c'est Tout (association d’aide et de soutien aux personnes en nécessité d’hébergement), qui contacte Abri Toit par l'intermédiaire du collectif « Pour que personne ne dorme à la rue ». L'hôtelière qui les avait hébergé trois nuits en offre quelques-unes en plus, les associations aussi, l'amie les héberge un temps et la famille emménage à Boën où agit Abri Toit. En effet, un logement est mis à sa disposition par deux jeunes femmes qui ont choisi de partager ainsi leur héritage. De plus, l'appartement est meublé, habitable en l'état... Je suis épatée !

Quelques jours après la famille prétexte l'occasion d'un rendez-vous chez le dentiste à Saint-Etienne pour faire un petit crochet au cabinet médical pour le petit dernier. Me voilà très affairée à examiner le « petit bout », à montrer à l'externe qui fait sa formation chez moi comment faire, comment prendre des nouvelles de toute cette famille… C’est alors que me retournant, je me trouve face à un énorme chrysanthème flamboyant, venu en poussette et par le car de Boën ! J'entends le rire heureux de l'étudiante et la phrase du collégien qui accompagne le cadeau : c'est pour vous dire merci de ce que vous avez fait pour nous ! La joie me saisit, m'illumine et les larmes me montent aux yeux ! Embrassades généralisées, réjouissances, moment de pur bonheur !

Qu'ai-je fait ? Pas grand-chose. Juste un petit pas de côté qui ne m'a guère coûté mais beaucoup rapporté, une toute petite part, ce fameux « verre d'eau ne restera pas sans récompense ».

Dieu, notre Dieu s'est fait homme et il a demeuré parmi nous, et chaque jour le Royaume est parmi nous.

Marie-Claire Carollo, Groupe ACAT-Forez

---------------------

L’ACAT a fait sa rentrée en participant au forum « Assos pour tous » le 2 septembre au CABL à Andrézieux.

Chacune des 47 associations représentées ont rivalisé d’imagination pour présenter leurs actions et faire de cette journée un très bon moment de convivialité.  Pour notre part nous avons apprécié les échanges chaleureux avec les associations des différents stands et les dialogues encourageants avec les visiteurs, jeunes et moins jeunes à propos de la torture, de la peine de mort et de la défense du droit d’asile.  De quoi nous donner de l’élan pour poursuivre la lutte avec nos moyens non violents.

Chaque mois, le groupe ACAT-FOREZ vous sollicite pour les appels du mois, voici le moment de vous remercier de vos signatures, de vos envois et de vos prières, c’est « ensemble que nous bâtissons un monde digne …  un monde où l’homme ne martyrise plus son semblable.»

Qu’est-ce que l’ACAT (ACTION DES CHRETIENS POUR L’ABOLITION DE LA TORTURE) ? Que fait-elle ?

L’ACAT est une ONG chrétienne créée en 1974, par deux femmes engagées

  • Pour lutter contre la torture
  • Abolir la peine de mort
  • Protéger les victimes (à ce titre, défendre aussi le droit d’asile)
  • Vivre l’œcuménisme

UN PAYS SUR DEUX DANS LE MONDE PRATIQUE LA TORTURE, aussi bien des régimes autoritaires que des régimes qui se disent démocratiques.

L’ACAT en France, comme les 30 ACAT dans le monde, affirme que « la torture n’est jamais légitime et que la dignité de toute personne doit être respectée sans exception aucune. »

L’ACAT prend donc la défense de toutes les personnes victimes de torture et de mauvais traitements. L’ACAT ne fait aucune distinction idéologique, ethnique ou religieuse.

Elle effectue un travail d’enquête, d’analyse, d’assistance juridique et de plaidoyer. Elle sensibilise l’opinion publique notamment par les médias et les manifestations diverses. En France, l’action de l’ACAT est portée par un réseau de près de 40 000 membres, adhérents et donateurs et 25 salariés.

L’engagement de l’ACAT s’appuie

  • sur l’article 5 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme « Nul ne sera soumis à la tortue ni à des peines ou des traitement cruels, inhumains ou dégradants ».
  • et sur l’Evangile de Matthieu 25, 40 « Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait ».

Les réunions mensuelles du groupe local ACAT-FOREZ se tiennent un samedi matin à la salle paroissiale d’Andrézieux de 9 h à 11 h.

Site national de l’ACAT www.acatfrance.fr

-----------------------------

Campagne de l’ACAT-France pour correspondre avec un condamné à mort

« Des Français écrivent à des condamnés à mort américains. »

Ainsi titrait le journal La Croix dans son édition du 18 avril. Elle présentait cette action de l’ACAT-France (Action des Chrétiens pour l’abolition de la torture et de la peine de mort) qui mobilise près de 200 bénévoles correspondants avec un condamné à mort. Mais, au Secrétariat de l’ACAT-France, une haute pile de lettres est en attente. Elles viennent des USA et demandent un(e) correspondant(e) français(e) pour un simple échange de courrier qui s’avère un soutien inestimable pour ces personnes isolées. C’est un bel échange dans l’amitié, nous en sommes témoins. Pour preuve, citons un extrait du message récent de Mark (enfermé depuis plus de 30 ans et bientôt libéré, qui correspond avec Liliane depuis l’an 2000) :

« Bonjour Liliane… je vous garde, toi et l’ACAT dans mes prières, car je crois que j’en suis arrivé jusque-là grâce à vos prières et à celles de l’ACAT. Lorsque je serai libéré de prison -le 18 juillet 2018- je ne veux pas seulement être heureux parce que je suis libre, je veux être un serviteur pour aider ceux qui m’entourent. J’aimerais être capable de dire que ma vie ne consistait qu’à attendre la mort et que j’étais triste et seul et que l’ACAT m’a offert l’amitié : vous m’avez redonné l’espoir. Je souhaiterais que ma vie, après ma remise en liberté, soit un exemple rayonnant de la façon dont l’amour et l’espoir peuvent vaincre la mort et le désespoir. Merci pour tout le soutien que vous m’avez manifesté. Vous avez été merveilleux. Merci Boucoups !  ». (Mark s’essaie parfois d’écrire en français !) A sa libération il va rejoindre une communauté indienne Lakota pour y développer un programme d’alphabétisation.

Pour écrire à un condamné à mort aux USA : il est bien de maîtriser un peu l’anglais ou d’avoir des proches pour traduire ; les traducteurs Internet sont aussi d’un bon secours. C’est une démarche personnelle qui se partage avec des amis à qui on peut demander de signer une carte de vœux par exemple. L’Acat-France propose également des rencontres pour échanger entre correspondants et le groupe Acat local est disponible pour vous informer, répondre à vos questions et partager le vécu des correspondants.

 

Voir également le site internet www.acatfrance.fr rubrique « agir » onglet « soutenir une victime ».

Groupe Acat-Forez

 

Secours Catholique

 Responsable paroissiale : Martine DELEAGE

JOURNEE NATIONALE DU SECOURS CATHOLIQUE -  19 NOVEMBRE 2017

« Qui croit encore que les démunis ont la belle vie ? »

C'est le message de la journée nationale du Secours Catholique.

Collecte nationale du Secours Catholique, le rendez-vous annuel de la charité chrétienne

À partir du 19 novembre et jusqu’au 31 décembre le Secours Catholique-Caritas France lance sa collecte annuelle. Les dons recueillis à cette occasion financeront ses actions auprès des plus démunis.

Cette année, la journée nationale en paroisse du Secours Catholique aura lieu le même jour que la première Journée Mondiale des Pauvres instaurée par le pape François. En tant que service d’Église, le Secours Catholique-Caritas France a plus que jamais besoin de la générosité de tous pour remplir la mission qu’il mène contre la pauvreté et l’exclusion en France et dans le monde.

Dans la Loire, ce sont près de 650 bénévoles répartis dans 27 équipes locales qui font vivre des lieux d’accueil et accompagnent au quotidien des familles et personnes précarisées en partenariat étroit avec les services sociaux et les institutions.

À l’occasion de cette journée nationale, des enveloppes-dons seront mises à disposition dans votre paroisse et dans les antennes de l’association. En complément des enveloppes la quête de ce dimanche sera destinée au Secours Catholique. Les dons recueillis serviront à financer leurs actions auprès des sans-abris, des familles précaires, des personnes isolées, mal logées, sans emploi, des enfants et des jeunes en difficultés. Merci de votre soutien.

Pour en savoir plus sur les nombreuses actions vous pouvez nous rejoindre sur le site de la Délégation de la Loire  http://loire.secours-catholique.org ou en venant nous rencontrer au siège de la Délégation 50, rue Balaÿ 42003 Saint-Étienne ou encore en nous téléphonant au 04 77 32 02 15.

N’hésitez pas à nous rejoindre. Grand merci pour votre soutien et votre aide.

La Présidente de la Délégation de la Loire Denise CHALAYE

Un point d'information sur l'action du Secours catholique suite au cyclone IRMA.

Immédiatement après les événements, une cellule de crise a été activée au siège du Secours Catholique afin de soutenir, sur le terrain, la délégation de la Guadeloupe. Une série de mesures a été mise en place pour venir en aide aux victimes de Saint-Martin et Saint-Barthélemy et permettre l'approvisionnements de produits de première nécessité pour plusieurs centaines de personnes. Aujourd'hui des actions se poursuivent auprès des personnes sinistrées avec l'appui des délégations de la Martinique et de la Guadeloupe.

Le Secours Catholique organise sa collecte de jouets.

Vous pouvez nous aider pour que Noël soit une belle fête pour tous les enfants. Vous pouvez déposer les jouets en bon état soit au local de St Just, 15 rue Jayol les lundis de 14h30 à 16h30, soit lors de nos permanences au Pôle des Solidarités à Andrézieux, à côté de la gare de Bouthéon, les lundis et vendredis de 13h30 à 16h30 et les jeudis de 9h30 à 11h30, soit à la cure de St Just.

Le Secours Catholique collecte des vêtements.

Il faut qu'ils soient en bon état, car ils sont commercialisés à prix modique dans les boutiques solidaires.

 

L’Épicerie Solidaire des 4 Ponts

L’Epicerie Solidaire des 4 Ponts (association loi 1901), ouverte depuis 2011, accueille des personnes d’Andrézieux-Bouthéon, St Just-St Rambert, Chambles, St Marcellin, St Cyprien et Montrond-Les-Bains.

Son objectif : permettre à des personnes rencontrant des difficultés financières de se nourrir correctement à moindre coût.

La conseillère en économie sociale et familiale (salariée de l’association) accompagne ces personnes en les aidant à réinvestir l’économie réalisée, en faisant leurs achats à l’épicerie, dans un projet personnel tel que remboursement d’une dette, financement d’une paire de lunettes, d’une mutuelle, d’une formation, etc. Elle propose également un accompagnement collectif en animant des ateliers ayant pour thème la cuisine, l’équilibre alimentaire, la gestion d’un budget,  etc.

La personne bénéficiaire retrouve ainsi son autonomie dans le respect de sa dignité.

48 bénévoles et 2 salariées assurent le fonctionnement et la gestion de la structure. Dès la conception du projet, nous avons eu le souci de diversifier nos sources de revenus (les subventions ne représentent que 23 % de notre budget) en développant le mécénat d’entreprises, la recherche de donateurs à qui nous remettons un reçu fiscal. L’organisation de spectacles est également, pour notre association, une source de revenus importante.

Le dimanche 14 janvier 2018 une troupe de Villars jouera une comédie musicale au Théâtre du Parc à Andrézieux : « Corps à Chœur réveille son Juke Box ».

En 2018, l’Epicerie fêtera ses 7 ans d’existence, avec 75 familles par mois (soit 310 personnes) et un taux de réussite des projets d’environ 70 %, nous pouvons dire que ce lieu de vente est aussi devenu un vrai lieu de vie où les personnes peuvent créer ou recréer des liens.

Contact : Simone MOMEIN la Présidente

Adresse : Epicerie Solidaire des 4 Ponts, Pôle des solidarités, 20 rue Emile Mercier à Andrézieux-Bouthéon (à côté gare de Bouthéon).

Découverte des mouvements adultes paroissiaux de solidarité

 &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

 

Mouvements de Santé

 

Hospitalité de Lourdes

Responsables paroissiaux : Marie-Hélène Liogier et Joseph Blanc

Rencontres amicales et récréatives

Le groupe hospitalité de St François, vous propose une rencontre amicale et récréative le dernier dimanche du mois à 14h30 à la maison paroissiale de St Just.

Ces rencontres s’adressent à toutes les personnes seules et de tout âge, afin de rompre la solitude et désirant partager un moment convivial.

Prochaine rencontre : dimanche 28 janvier 2018.

Les personnes n’ayant pas de moyen de locomotion, peuvent se faire connaître. Nous pouvons les véhiculer ou faire du covoiturage. Dans l’attente de se rencontrer, recevez nos amitiés.

-----------------

Samedi 17 février à 15h, salle Bernard Rouby à St Marcellin en Forez

Concert du groupe Mélody

au profit de l’Hospitalité de la Paroisse St François en Forez.

--------------

H 17 ! Vous avez dit : H 17 ?

H pour Hospitalité et 17 car la paroisse Saint François-en-Forez est le dix-septième groupe de l’Hospitalité diocésaine de Saint-Etienne Notre Dame de Lourdes, association qui en compte 27 sur le diocèse.

De quoi s’agit-il au juste ?

L’Hospitalité diocésaine de Saint-Etienne Notre Dame de Lourdes, forte de 1600 membres actifs et honoraires du diocèse qui sont des bénévoles « fidèles du Christ », réunit des personnes de tous âges, venant d’horizons professionnels variés. Sans qualifications particulières si ce n’est celles de savoir sourire, d’être à l’écoute, de dialoguer, d’être discret, humble, disponible pour servir, les Hospitalières et Hospitaliers offrent leurs bras, leur cœur, leur temps au service des personnes malades ou handicapées, selon leur disponibilité.

Cela consiste en quoi concrètement ?

- accompagner les pèlerins malades ou valides au pèlerinage annuel diocésain à Lourdes (le prochain se déroulera du 2 au 7 juillet 2018 en présence de Monseigneur Sylvain BATAILLE).

- et/ ou tout au long de l’année :

  • Visiter les personnes malades ou handicapées qu’elles soient chez elles ou dans des établissements médicalisés
  • Venir aux sorties détente et rencontres organisées soit entre Hospitalières et Hospitaliers, soit avec les personnes malades ou handicapées
  • Apporter de l’aide (transport, par exemple) à ceux qui souhaitent participer aux différentes célébrations paroissiales mais qui ne le peuvent.
  • Rompre la solitude des personnes qui viennent aux partages organisés pour cela chaque dernier dimanche du mois à la maison paroissiale.

Pourquoi tenter l’expérience ?

Tous les Hospitaliers vivent la joie de prendre soin des personnes malades et continuent de s’étonner de tant recevoir en retour : « Je peux témoigner de ce que j’ai vu : des rires, de la joie, d’incroyables moments de gaieté dans ce qui pourrait n’être que douleur, peine, cris d’angoisse venant de malades atteints dans leur corps, souffrant dans leur tête » témoignait dernièrement une Hospitalière.

Être hospitalier c’est tout à la fois vivre l’Evangile « J’étais malade et tu m’as visité » et mettre ses pas dans ceux de Ste Bernadette pour dire avec elle « il suffit d’aimer ».

Bref, si vous êtes désireux de vous tourner vers les autres, ou bien touché par le handicap ou la maladie, c’est à une belle aventure que nous vous convions !

 

Lourdes cancer Espérance

Responsable paroissiale : Marie-Noëlle FEY

Tous les troisièmes vendredi du mois, les membres de l'association Lourdes Cancer Espérance, se rassemblent à l'église d'Andrézieux à 14h30, pour un temps de prière pour TOUS les malades.

Nous vous invitons à nous rejoindre pour confier au Seigneur, par l'intercession de la Vierge Marie, tous nos frères et sœurs souffrants.

Prochaine rencontre le vendredi 19 janvier 2018 .

Contact : Gisèle SAUVADE - Marie-Noëlle FEY

Découverte des mouvements adultes paroissiaux de santé

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&


Pastorales de vie

 

 

LA PASTORALE FAMILIALE

Epérance et Vie :

Responsable paroissiale : Cécile FOURNEL

A vous qui avez perdu votre conjoint(e) durant l’année....

Une terrible épreuve vient de vous frapper, vous venez de perdre « la moitié de vous-même » !

Tout d’abord, la révolte ou parfois même la colère, avec le risque de s’enfermer sur soi-même. Vous vous dites : « personne ne peut comprendre ce que je vis ». Nos convictions, voire notre Foi, sont ébranlées !

Alors, peut-être, rencontrer d’autres qui ont vécu la même chose, qui ont souffert et qui souffrent encore de cette absence, prêts à vous écouter en toute discrétion et à partager leur expérience de l’apprentissage du « vivre avec l’absence », pourra être un apaisement.

Si vous le souhaitez, vous pouvez rencontrer des veuves et des veufs qui vivent la même épreuve que vous.

Ils sont regroupés dans un mouvement catholique « Espérance et Vie » qui a pour but d’apporter un réconfort, moral et spirituel aux personnes dont le conjoint est décédé et qui ont besoin de cet accompagnement.

Quand vous le souhaiterez, sans craindre de jugement, de pitié ou d’incompréhension, avec eux, un partage des difficultés, une écoute fraternelle avec l’aide de Jésus-Christ.

Pour tout contact, les coordonnées de nos responsables diocésaines :

Lucie BONNEFOY ou Cécile FOURNEL

Découverte des mouvements adultes paroissiaux - Pastorales de vie