Actualités de la Pastorale de la Santé


    Pastorale de la Santé


    Porter la communion un beau service d’Eglise !

    Mt 25, 34… : « Venez les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la création du monde…..j’étais malade et vous m’avez visité, j’étais en prison et vous êtes venus jusqu’à moi.. »

    • Vous portez la communion à un voisin, un parent, un ami…….
    • Vous ne portez pas la communion mais seriez prêt à rendre ce service à un frère, une sœur, malade, handicapé ou isolé………
    • Vous ne vous sentez pas encore prêt mais vous vous interrogez………

    Nous serons très heureux de vous rencontrer !!

    Contacts : Pastorale de la santé : Sylvie Mialon : 07 86 55 64 74

    ----------------------------------

    Pastorale de la Santé

    « J’étais malade et vous m’avez visité » Mt 25, 36

    La pastorale de la santé de la paroisse vous partage un extrait du texte :

    « La joie au cœur de l’épreuve » du Père Jean Marie Onfray paru dans

    le livret de préparation du dimanche de la santé (13 février 2022).

    …Accompagner les personnes tenaillées par la souffrance, c’est se laisser toucher dans sa propre vulnérabilité, en acceptant d’être là, comme la Vierge au pied de la croix (stabat mater dolorosa).

    Notre présence silencieuse est souvent appréciée et conduit parfois l’autre à la gratitude. Ainsi la personne blessée fait l’expérience que toute relation sauve de l’enfermement. Cet appel d’air, ce souffle de vie, que crée toute relation vraie, conduit aussi à découvrir une altérité semblable dans le partage d’un texte, d’une prière, d’une poésie. Une lumière peut ainsi jaillir dans les ténèbres de la souffrance, qui enfermaient dans la méfiance ou la défiance, et laisser place à la confiance et même parfois à l’action de grâce. En ces occasions, nous réentendons la parole biblique « Et si quelqu’un te réquisitionne pour faire jaillir mille pas, fais-en deux mille avec lui. » (Mt 5, 41).

    La traversée de l’épreuve, aussi douloureuse soit-elle, n’empêche pas l’acte de foi qu’exprime Job : « Je sais que mon Rédempteur vit » (19 :25).

    L’espérance peut jaillir au cœur de la souffrance si nous ne la confondons pas avec l’espoir humain. L’espoir dit une énergie psychologique pour dépasser l’adversité. On peut même, dans certaines situations, parler de résilience. Sans nier la réalité, la personne fait face au nom d’une révolte intérieure, en canalisant ses émotions, avec parfois un certain sens de l’humour. Cette capacité est favorisée par le climat familial sécurisant et la force du caractère. Mais nous savons bien que cet exercice de la volonté n’est pas possible pour beaucoup et que nous ne pouvons les juger.

    L’espérance (que l’on exprime toujours au singulier à la différence des espoirs plus ou moins fondés) s’accueille et se reçoit comme la chaleur du soleil. Elle est une réponse et exprime un choix dans la vie (certains parleront d’un parti pris d’espérance), l’accueil d’un don qui nous dépasse et peut être reconnu comme une grâce.

    L’espérance bouscule, car elle ne naît pas d’un raisonnement. Elle est parfois l’accueil d’une évidence : « Le Christ est au milieu de vous, lui l’espérance de la Gloire » (Col 1, 27).

    Notre humble présence témoigne d’une autre Présence qui bouscule les chairs et ouvre à l’action de grâce. Ce chemin mystérieux fait grandir aussi bien la personne blessée, que celle qui fait route avec elle. Il y a comme un engendrement réciproque dans la foi. Souvent les larmes coulent manifestant à la fois la souffrance et la joie retrouvée. D’une certaine manière, c’est l’expérience du mystère pascal qui se vit, quand la vie triomphe de la mort et de la souffrance. Dans le récit de l’enfant prodigue, là où le serviteur voit simplement : « il a retrouvé ton frère en bonne santé. » (Luc 15, 27) le père de l’enfant prodigue affirmera : « car ton frère que voilà était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu et il est retrouvé ! « (Luc 15, 32).

    La pastorale de la santé nous invite non seulement à recouvrer une « bonne santé » ; mais plus fondamentalement elle signifie (au sens sacramentel du signe) que la vie l’emporte sur la mort du fait même de l’action de Dieu, dont nous sommes les témoins.

    L’expression « Heureux » n’est pas banale, elle ne renvoie pas à une expression émotionnelle : elle dit la force créatrice de Dieu qui continue d’appeler ses créatures à partager sa Gloire.

    P. Jean Marie ONFRAY

    Prière du dimanche de la Santé 2022

    Seigneur Jésus, Toi l’homme des Béatitudes, Toi le pauvre, le doux, le juste, le miséricordieux, donne-nous de vivre par Toi et en Toi.

    Quels que soient les évènements que nous traversons ou les difficultés que nous avons à affronter, permets que nous n’oubliions jamais que Tu marches avec nous, que Tu nous tiens la main, et qu’être heureux, c’est Te savoir à nos côtés quoi qu’il nous advienne.

    Ainsi soit-il

     Chantal LAVOILLOTTE

     

    Dimanche de la santé 2022

     

    1/ Si vous connaissez une personne habituée à participer à la messe, qui ne peux plus se déplacer, et sachant que tout baptisé peut porter la communion, il vous est donc possible, lors d’une visite, de lui porter l’Eucharistie. Au besoin, nous pouvons vous accompagner dans cette démarche. Pour ce faire, vous pouvez soit contacter la Maison paroissiale St Just, soit contacter l’une des personnes du relais que vous connaissez.

     

    2/ Petit rappel, que, dans la paroisse, il existe SEPT Maisons de retraite-EHPAD, où les équipes d’aumônerie organisent des temps de prière et de célébrations. Nous vous invitons à nous rejoindre pour cette belle mission, car des bénévoles supplémentaires seraient vraiment les bienvenus. Merci.


     

     

     

    Mouvements de Santé

    Amitié Espérance

    Responsable paroissiale : Marie-Noëlle Fey

    Prochaine rencontre

    SAMEDI               2022 de 14h30 à 17h30 Aumônerie les Bullieux à Andrézieux


    ---------------------

    Amitié Espérance

    Découvrir le mouvement d’Eglise « AMITIE ESPERANCE » Mouvement chrétien de la Pastorale de la santé

    « L’amitié, la rencontre, le partage, l’entraide, la solidarité, l’espérance, c’est la réponse à l’une des formes de pauvreté qui affecte le plus la personnalité humaine ».

    Le mouvement, dans sa dimension spirituelle, de lumière et d’espérance, est une présence fraternelle auprès des personnes éprouvées par la souffrance psychique ou liée à un état dépressif.

    Il rassemble des personnes qui témoignent de l’amitié et de l’espérance au cœur même de leur fragilité. C’est une relation de compagnonnage fraternel à partir des valeurs toutes simples de la vie ordinaire.

    Géographiquement, plusieurs groupes existent sur notre diocèse qu’il est possible de rejoindre à tout instant : Andrézieux – St Etienne – Montbrison

    Vous connaissez des personnes en difficultés psychologiques : n’hésitez pas à leur conseiller notre Mouvement fait d’accueil, d’écoute et d’amitié.

    Déléguée diocésaine : Marie-Noëlle FEY – 06 12 61 11 44

    &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

    Hospitalité de Lourdes

    Responsables paroissiaux : Marie-Hélène Liogier et Joseph Blanc

     

    -------------------------

    APPEL Nos aînés ont besoin de nous……

    « Bénis chaque geste d’accueil et d’assistance » a écrit le Pape François

    L’Hospitalité de Lourdes, groupe St François en Forez, en est une réalité en lien avec l’aumônerie des malades pour la Maison de Retraite de la Loire (MRL), les différentes maisons de retraite, résidences de séjour et EHPAD de notre paroisse.

    Pour les maisons de retraite, résidences et EHPAD, des célébrations ont lieu 1 à 2 fois par mois ; pour la MRL, c’est chaque semaine, plus précisément le vendredi matin. Nous accompagnons les résidents aux célébrations eucharistiques ; il faut des bras pour charrioter nos ainés de leur chambre au lieu de la célébration. Et, plus on est nombreux moins la tâche est lourde.

    En parlant de Lourdes, depuis 2 ans, les pèlerinages pour les personnes âgées et/ou handicapées sont suspendus à cause de la situation sanitaire due au Covid. Nous avons grand espoir qu’en 2022, le pèlerinage pourra reprendre et revivre.

    Pour ce faire, nous avons besoin d’accompagnants pour s’occuper de ces pèlerins âgés et/ou handicapés que ce soit en chambre, en restauration, aux diverses célébrations et manifestations … en fait dans leur vie quotidienne transférée à Lourdes.

    N’ayez pas peur !  Nous sommes tous capables d’apporter notre aide matérielle et notre humanité à ces pèlerins qui ont tant besoin de nous. Car sans nous, ils ne pourraient pas participer au pèlerinage.

    Si vous saviez comme c’est bon de donner ! Leur sourire nous réchauffe le cœur, ils sont tellement heureux de participer au pèlerinage, ils sont reconnaissants par leur gentillesse, par leur attention, ils nous font confiance. Nous sommes en communion, nous accompagnants, eux pèlerins dépendants, dans un lieu unique.

    Lorsque nous revenons enthousiastes et « regonflés de foi », nous n’avons qu’une hâte …. y retourner pour être au service de nos frères et sœurs.

    Alors, venez nous rejoindre….

    Tous, hommes, femmes, nous sommes capables du « don de soi »

    Vous pouvez contacter la maison paroissiale de St Just Tel. 04 77 36 47 62 ou

    Marie Hélène Tél. 06 48 82 47 91         ou        Joseph Tél. 04 77 52 37 50 ou

    Jeanne Tél. 06 77 49 16 06                 ou           Chantal Tél. 06 22 46 71 30

    ------------------------

    Prochain après-midi dimanche partage à 14h30 à la maison St François à St Just sur Loire

    DIMANCHE .

    Covoiturage possible.

     

    Découverte des mouvements de santé