Actualités des Mouvements de Solidarité


 

Huile d’olives « Palestine »

 à la maison paroissiale St François à St Just.

 



Mouvements de Solidarité 


ACAT : Action des Chrétiens pour l'Abolition de la Torture

Responsable paroissiale : Raymonde BAROU

---------------

-----------------------

ACAT : visiter son correspondant, condamné à mort aux USA

Livingston, petite ville Texane de 5000 habitants, s’étend au bord d’un joli lac entouré de forêts. Mais sous ces airs de paisible normalité, elle héberge un des établissements carcéraux les plus redoutés des Etats-Unis : la Polunsky Unit, dans laquelle plus de 200 personnes attendent depuis en moyenne plus de 15 ans ! de recevoir la peine de mort par injection.

J’ai beaucoup hésité à aller voir mon correspondant Joseph, alors que cela fait des mois que je sais que je vais passer près du Texas... Nos 2 ans de correspondance ont certes créé un lien, mais la relation épistolaire procure une sorte de protection on ne dit pas tout, on ne voit pas tout dans une lettre, alors que la rencontre interpersonnelle, elle, rend beaucoup plus vulnérable ;  y suis-je prête, le veux-je vraiment ? La réponse à cette question qui me taraude finit par surgir dans mon esprit sans y être invitée, comme ça, entre le fromage et le dessert : « J’étais en prison, et vous m’avez rendu visite ». Pour une fois, c’est très clair !

Une fois passée l’inspection complète de la voiture à l’entrée de la prison (les enfants se croient dans un film, je leur dis de ne pas trop plaisanter avec l’officier), je m’introduis seule dans la zone sécurisée : portail après portail, garde après garde, je pénètre lentement au cœur de la prison... Dans la salle des visites, les cabines blanches, munies de téléphones muraux, sont presque toutes occupées. Je m’installe à l’une d’entre elles, et quelques minutes plus tard Joseph arrive... Premier coup d’œil, l’émotion est palpable des 2 côtés ; Joseph fait mine de me « hugger à travers la vitre », et pendant les 4 heures que durera notre conversation, il me demandera de ne pas enlever ma main de la vitre où lui-même a collé la sienne.

4 heures ça peut paraître long, mais nous avons finalement beaucoup de choses à nous raconter : je lui parle de ma famille, de notre voyage et des gens que nous rencontrons... Il me parle un peu de sa maman, du suivi de son affaire.

A la fin de la visite, Joseph me demande si j’ai amené suffisamment d’argent pour que la garde prenne une photo de nous deux ; déception, je n’étais pas au courant et il me manque quelques cents... La dame qui termine sa visite au prisonnier d’à côté, nous entend et pousse gentiment vers moi sa monnaie superflue. Je m’apprête à la remercier, quand Joseph me stoppe net : « Don’t take it, I know this guy, he’s a rascist ! ». Mais après réflexion, il me conseille d’accepter: « This lady is nice, I don’t want to hurt her, nor you » ; et quelques temps plus tard, un « Thanks man ! » un peu gêné.

Cet épisode anodin, ne laisse qu’entrevoir la méfiance, les tensions, la violence qui règne 24/7 en ces lieux de désespoir... Comment s’en étonner, puisque ces hommes sont confinés dans des cellules individuelles de 5,6m² sans judas ni fenêtre, n’en sortent que 2 heures par jour pour pouvoir tourner seuls dans une cage juste un peu plus grande, n’ont aucune activité collective pas même les repas, n’ont pas la télé et quasiment aucun lien avec le monde extérieur... Rien d’autre à faire, pendant 10, 20 ou 30 ans, que d’attendre le prochain lockdown (fouille totale de la prison), ou la prochaine exécution de l’un d’entre eux.

Quel sens cela a-t-il d’imposer cela à des êtres humains, aussi fautifs soient-ils ? D’autant que grâce à notre correspondance, mais surtout au blog de détenus http://minutesbeforesix.blogspot.com, je sais aussi l’espoir qui survit derrière ces murs : les amitiés inattendues, le repentir, et pour certains, un véritable chemin de rédemption.

Comme beaucoup, je me suis lancée dans cette correspondance avec le rêve naïf d’une belle amitié, l’espoir secret que mon correspondant ferait partie de ces erreurs de justice, ou à défaut, qu’il regretterait amèrement son crime.

La suite de l’aventure, c’est accepter d’être rattrapé par la réalité, tenir bon lors des montagnes russes de la correspondance : quel autre choix, ces gens ont déjà été tellement trahis et abandonnés qu’il est impensable de les laisser tomber à nouveau !

Quant à la rencontre de Joseph en personne, elle a été pour moi cruciale : aujourd’hui je peux dire que je connais Joseph car je l’ai rencontré ; et le voir m’a permis de ressentir et non de savoir à quel point nous sommes frère et sœur en humanité.

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

CCFD : Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement

Responsable paroissial : François MARTIN

 

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Comité d'Aide aux lépreux :

Responsable paroissial : Henri CHAMBERT

----------------

« La force de notre Association réside dans la somme de tous les efforts individuels de ses membres. » (J. Vidal)

La lèpre ne diminue pas ….. Aujourd’hui encore la lèpre est considérée comme une maladie très grave, mais on sait la soigner. Depuis 1965 avec vous, notre association se mobilise pour apporter son soutien aux pauvres parmi les pauvres. En leur nom, soyez-en remerciés.

Notre action en 2019 : soutien financier  20 820€ ; colis 3 m3

Les envois sont effectués en lien direct avec les bénéficiaires et nous avons un reçu de réception à chaque envoi.

Nous récupérons les anciennes radiographies.

Association montbrisonnaise d’aide aux lépreux

BP 102   42603 MONTBRISON Cedex

 

La coopération missionnaire :

Service de l'Eglise catholique en France qui a pour tâche de porter le souci de l'annonce de l'Evangile à tous les peuples, favoriser l'échange et la communion entre les communautés chrétiennes " d'ici et d'ailleurs ".

Responsable paroissiale : Christine EGAUD


Secours Catholique

Association ayant pour but d'aider des personnes en difficulté morale ou financière et d'éveiller la solidarité en Eglise

  • Sury le Comtal : 54 rue Franche – Responsable : Henri CHAMBERT

                    Le 1er mardi de chaque mois de 14 h 15 à 16 h 30

 ----------------

Secours catholique

Nous avons besoin de vous

Voici arrivé le temps de la Campagne de fin d’année du Secours Catholique : c’est une grande campagne annuelle de visibilité de toutes les actions menées auprès des personnes les plus fragiles par les équipes du Secours Catholique.

 Cette Campagne va vous permettre de mieux connaître les actions locales et nationales que nous menons tout au long de l’année pour aider les plus démunis.

Rappelons que 80 % de nos ressources proviennent de la générosité du public et que nous avons de plus en plus besoin de vous.

Dans la Loire, le Secours Catholique compte 28 équipes réparties sur tout le territoire soit 600 bénévoles qui viennent nous aider régulièrement.

Nos actions sont diverses : boutiques solidaires, accueils sociaux et juridique, l’accompagnement à la scolarité, cafés solidaires, groupes de convivialité pour échanger, rompre l’isolement, partager ses savoirs, actions de mobilité pour permettre à des personnes en milieu rural de se rendre à des rendez-vous médicaux ou de faire leurs courses.

Comme vous voyez nos actions sont larges ! Notre seul objectif est de venir en aide aux personnes les plus fragiles, les plus démunies, les plus isolées

Dans les prochaines semaines, vous risquez d’être interpellé pour nous soutenir par un don, qui même symbolique peut aider une personne. Et puis ne dit-on pas que si on rassemble plusieurs petits ruisseaux on obtient une rivière ! Alors nous comptons sur votre écoute et sur votre générosité.

Vous pouvez aussi nous aider en devenant bénévoles. Nous recherchons des bénévoles pour être sur le terrain auprès des personnes en difficulté et pour aider au fonctionnement de notre association (contact : loire@secours-catholique.org)

Merci à vous tous de votre aide !

Secours Catholique de la Loire 18 rue Berthelot 42100 Saint Etienne 04 77 32 02 15 - 04/10 2022

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

 


ES4P
 : Epicerie Solidaire des 4 Ponts est une association dont l’objectif est de permettre à des personnes en difficultés de se nourrir correctement. En pratique cela permet :

-          Un accès à une alimentation de qualité en libre-service et à moindre coût,

-          Les économies réalisées sont réinvesties dans un projet (règlement de dettes, frais médicaux, financement d’une formation, remplacement d’un appareil ménager etc.)

Une conseillère en économie sociale et familiale assure un accompagnement individuel (réalisation du projet), et un accompagnement collectif à travers des temps d’animation et d’échanges sous forme d’ateliers à thème.

Les personnes sont orientées par les travailleurs sociaux des 7 communes partenaires : Andrézieux-Bouthéon, Chambles, Montrond les Bains, St Cyprien, St Marcellin en Forez, St Just/St Rambert et Veauche.

L’épicerie fonctionne grâce à une équipe d’une cinquantaine de bénévoles et deux salariées.

Contact : Simone MOMEIN - epicerie.solidaire0909@orange.fr

--------------------

Epicerie solidaire des 4 ponts

Après deux années vraiment perturbées, le rythme a repris presque normalement au sein de notre association.

Pour rappel, l’Epicerie est ouverte aux habitants de 9 communes ainsi qu’aux salariés d’une entreprise proche, à la demande du Comité d’Entreprise.

Nous constatons une augmentation du nombre de clients-bénéficiaires sur toutes les communes, avec davantage de familles monoparentales et une forte arrivée de retraités mais nous avons aussi pris conscience que les étudiants avaient de sérieuses difficultés pour se nourrir aussi nous avons décidé de les accueillir

Pour satisfaire à l’augmentation de clients-bénéficiaires, nous ouvrons le magasin une demi-journée supplémentaire, soit 4 demi-journées par semaine.

Devant la situation économique actuelle (hausse de l’énergie, flambée des prix de l’alimentaire, etc.) nous nous attendons à l’arrivée de nouvelles familles mais aussi de retraités. Au magasin, nous avons également été contraints d’augmenter nos prix mais, ne voulant pas pénaliser nos clients-bénéficiaires, nous avons majoré le montant de leur panier d’achats.

Développer la solidarité entre donateurs privés et mécénat d’entreprises est le choix que nous avons fait afin de diversifier nos rentrées d’argent. Votre soutien est très important car il est témoin qu’en agissant ensemble nous permettons à des personnes de reprendre confiance et de retrouver leur autonomie.

Aussi, nous espérons que,

 malgré les difficultés que chacun d’entre nous rencontre, vous pourrez, cette année encore, faire partie de nos donateurs en apportant votre soutien, quel qu’en soit le montant.

Vous pouvez choisir de faire votre don soit par chèque bancaire à l’adresse de l’Epicerie Solidaire, soit par virement sur notre site www.epicerie-solidaire4ponts.fr .

Nous vous rappelons que nous délivrons un reçu fiscal vous permettant de bénéficier d’une réduction d’impôts.

D’avance un grand Merci...

Simone MOMEIN La Présidente

Pôle des Solidarités    20, rue Emile Mercier B.P. 27  42161– ANDREZIEUX-BOUTHEON Cédex

direction@epicerie-solidaire4ponts.fr  04 77 56 19 69     06 42 48 04 62

04/10 2022

 

Découverte des mouvements adultes paroissiaux de solidarité

 

 

 &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

 AUTRES ASSOCIATIONS DE SOLIDARITE

 

Un Toit c’est Tout est une association de solidarité qui vient en aide aux migrants déboutés du droit d’asile, et qui se trouvent de fait, du jour au lendemain, sans logement et sans aucune existence légale.

Forte de 100 parrainages, l’association héberge 4 familles (11 adultes et 8 enfants) et les accompagne dans leur quotidien (scolarisation - santé - suivi administratif de leur dossier) pour leur permettre de vivre dans la dignité.

Rappel : le droit au logement est un droit constitutionnel

En France, 17 millions de personnes sont issues de l’immigration, c’est notre richesse, notre singularité, notre force. Accueillir fait partie de notre histoire.

Venez rejoindre « UN TOIT C’EST TOUT ». untoitcesttout@gmail.com

 

OASIS Jardin de Cocagne est une association d’insertion par le maraichage biologique à St Just/St Rambert. Nous proposons à des personnes en difficulté sociale et professionnelle un retour à l’emploi durable.

Les légumes produits à Oasis par les jardiniers sont vendus sous forme de paniers hebdomadaires à un réseau d’adhérents consom’acteurs sur 8 points de dépôt.

Prendre un panier de légumes biologiques à Oasis c’est participer à la création d’emplois sur le territoire, dynamiser l’économie locale et contribuer à la protection de l’environnement en consommant des légumes cultivés biologiquement

mail : secretariat@oasis.bio – site web : oasis.reseaucocogne.asso.fr

 

Le Secours Populaire est une association qui accueille, accompagne, soutient les personnes seules et les familles en difficultés. Ses principales missions : aides alimentaires, vestimentaires, aides aux vacances, aides aux activités.

Egalement : les aides aux devoirs, les cours de français, langues étrangères.

Outre les aides matérielles, les bénévoles apportent à toutes les familles de la relation humaine en les accueillant, en leur offrant de l’écoute, du réconfort, et bien souvent un moment de détente…, en ayant comme devise : « Tout ce qui est humain est nôtre ».

PERMANENCES : lundis et vendredis 14h30 - 17h, mercredi 9h - 12h, au 23 rue du Pigeonnier – quartier Les Danses à St Rambert.

Contact : sec.pop.42170@orange.fr