Le Conseil Pastoral Paroissial

Le Conseil Pastoral Paroissial (CPP) est chargé d’organiser le fonctionnement et l’avenir de la paroisse. Il est constitué de prêtres, diacres, Laïcs En Mission Ecclésiale (LEME) et bénévoles :

 

04/10/2020

Organisation du CPP : ça bouge !

Au Conseil Pastoral Paroissial, du changement dans la répartition des responsabilités.

Rappelons que dans le Conseil Pastoral Paroissial, il y a des prêtres, des diacres, des bénévoles et des LEME (Laïcs En Mission Ecclésiale). Ces derniers, précédemment dénommés ALP – Animateur Laïc en Pastorale- ont été appelés par l'évêque pour une mission précise qu'ils assument en plus de la charge commune paroissiale avec le CPP.

Pour cette rentrée, il y a du changement dans la répartition des missions :

- Anne Gayet, auparavant à l'aumônerie, est maintenant au catéchisme (CE2, CM1, CM2),

- Sylvie Bebot poursuit l’Éveil à la foi et s’occupe du catéchisme des CE1,

- Agnès Bonhomme prend la charge bénévole de la coordination de l'aumônerie,

- Départ de Marie-Christine Pecoud dont la la mission accueil et communication a été supprimée : un grand merci, encore une fois, pour le travail accompli,

- Fanny Sanvoisin, en plus de sa fonction de coordinatrice paroissiale, va aussi s’occuper d’une nouvelle organisation accueil et communication pour que ces missions puissent rapidement être prises en charge par des binômes de bénévoles : à ce sujet, des volontaires sont recherché(e)s et demandé(e)s pour étoffer les équipes actuelles accueil et communication.

Pour rappel, chez les prêtres : départ de Rodolphe Berthon et arrivée d’Innocent Khondé Mabiala (voir article précédent).

 

Des prêtres :

  • RAYMOND Yves curé responsable de la paroisse
  • KHONDE MABIALA Innocent accompagnateur du pôle jeune (Aumônerie Scolaire et Scouts et Guides de France) et du Catéchuménat

Des diacres :

  • BAROU André 
  • RABIER Michel accompagnateur de l’ACI et pastorale des gens du voyage
  • THUBERT Nicolas accompagnateur de l'Antenne de Solidarité Diaconie paroissiale
  • EGAUD Bernard membre de l'équipe d'Aumônerie de la MRL

Des Laïcs En Mission Ecclesiale (LEME) :

  • BEBOT Sylvie ayant mission pour la catéchèse cycle 2 de l’Eveil à la Foi et des CE1
  • GAYET Anne ayant mission pour la catéchèse cycle 3 des CE2 - CM1 - CM2 
  • BONHOMME Agnès ayant mission de coordination pour l'Aumônerie Scolaire
  • MIALON Sylvie ayant mission pour la Pastorale de la Santé, responsable de l'Aumônerie de la Maison de Retraite de la Loire et accompagnatrice des autres maisons de retraites sur la paroisse
  • SANVOISIN Fanny ayant mission de coordinatrice paroissiale

Des prêtres apportent leur concours à cette équipe :

  • ROBIN Bernard
  • TRONCHON Louis

------------------------------

 

LES PRÊTRES

Ils sont signes du don de Dieu

Les prêtres sont les serviteurs de la rencontre entre Dieu et son peuple et de la communion entre les hommes.

Avec les évêques et les diacres, les prêtres constituent le ministère ordonné. Ils sont attachés à un diocèse. Collaborateurs de l'évêque, ils reçoivent la charge de rassembler le peuple de Dieu au nom du Christ ; ils sont signes d'une Église qui se reçoit de Dieu.

Ils sont ministres de la communion et de la mission

Ferments d'unité, ils invitent les chrétiens à s'accueillir dans la différence et à construire des communautés riches de leur diversité. Ils sont les « ministres » de la communion fraternelle. A la manière du Christ Bon Pasteur, et en son Nom, ils rassemblent la communauté chrétienne pour la nourrir de la Parole de Dieu transmise par les apôtres et du Pain de vie (Eucharistie) et pour l'envoyer vivre et annoncer l'Evangile.

Ils donnent leur vie

Au jour de leur ordination, ils s'engagent à exercer leur ministère en communion avec leur évêque et à vivre le célibat. Vécu dans la chasteté, le célibat est un signe prophétique : il signifie que leur vie vient d'un Autre qu'eux-mêmes et qu'elle se réalise pleinement quand ils deviennent don pour les autres. En dehors des prêtres diocésains, certains religieux sont aussi appelés par leur institut religieux à devenir prêtres.

Ils se préparent au ministère par un long temps de formation

Devenir prêtre diocésain nécessite plusieurs années d'études dans un séminaire. C'est un lieu de discernement, de formation humaine et intellectuelle, d'approfondissement spirituel et de découverte de la mission. Après un temps de discernement préalable, en lien avec le service diocésain des vocations, un homme peut entrer au séminaire sur présentation de son diocèse

 

04/10/2020

LE Père Innocent KHONDE MABIALA, prêtre sur notre paroisse, se présente.

« Bonjour,

Je m'appelle Père Innocent Khondé Mabiala, âgé de 57 ans dont 22 ans de vie sacerdotale. Dans ma famille, avec ma mère et mon père décédé en 1986 (année de mon entrée au Grand Séminaire), je suis l'aîné d'une fratrie de 5 enfants (deux sœurs, deux frères). Je suis prêtre du diocèse de Boma en République Démocratique du Congo (ex Congo Belge, Congo Kinshasa) où j'étais professeur en même temps que recteur (principal du collège) du Petit Séminaire, école pour des futurs prêtres.

Je suis en France, diocèse de Saint-Étienne, depuis 2008, paroisse St Paul en Forez Donzy à Feurs en tant que vicaire et administrateur paroissial (depuis2016) à Feurs jusqu'en 2020.

Simultanément, de 2010 à 2015, j'ai fait des études de psychologie à l'université Lumière, Lyon 2 à Lyon et Bron.

En marge des célébrations des sacrements, j'accompagnais certains mouvements d'action catholique comme les deux équipes CMR (Chrétiens en Monde Rural), une équipe ACI (Association des Chrétiens en milieu Indépendant), une grande équipe Espérance et Vie (réunion des veufs et veuves), les Scouts et Guides de France. J’ai aussi animé trois équipes Bible et un groupe de lecture des documents et encycliques du Pape François. Pendant plusieurs années j'ai accompagné des Fraternités locales missionnaires, devenues par la suite Équipes synodales.

J’étais également prêtre référent de la liturgie de la paroisse, du Secours Catholique, du pôle accueil et communication ainsi que responsable des quatre personnes de l'équipe de conduite paroissiale dans la direction de la Paroisse.

Ici depuis le 1er septembre, je suis prêtre référent du pôle jeunes (les ados) comprenant entre autre, l'Aumônerie catholique, les Scouts et Guides de France, du pôle Catéchuménat des adultes et comme tout prêtre, je célèbre les messes, les baptêmes et les mariages.

Je suis très heureux d'être dans cette paroisse. »

Cela se voit, non ? A bientôt !

 

LES DIACRES

Dès les premiers temps de l'Église, les Apôtres choisissent "sept hommes remplis de l'Esprit-Saint" pour le partage des tâches et pour une plus grande attention aux besoins de la communauté (Actes des Apôtres, 6). Ils étaient les précurseurs d'un ministère nouveau dans lequel les diacres aiment à se reconnaître.

"Diacre" signifie "serviteur" en grec. On précise diacre "permanent" pour faire la distinction avec le diacre qui va devenir prêtre. Il peut donc être célibataire ou marié.


Les diacres permanents

Le ministère des diacres existe depuis les premiers temps de l'Église. Depuis plusieurs siècles et jusqu'au Concile de Vatican II, le diaconat ne subsistait plus dans l'Église latine qu'au titre d'étape vers le ministère de prêtre.

C'est ce concile qui l'a rétabli en tant que ministère exercé de manière permanente : les hommes qui reçoivent l'ordination comme "diacres permanents" sont appelés, sauf rares exceptions, à exercer le ministère diaconal toute leur vie. Le ministère est permanent mais il se concrétise par des missions particulières données pour un temps et révisables.

On ne peut bien comprendre le diaconat qu'en s'appuyant sur sa dimension sacramentelle. Comme les prêtres et les évêques, les diacres reçoivent le sacrement de l'Ordre.

Le diacre a trois grandes missions : l'annonce de la Parole, le service de la liturgie et le service de la charité.


Comme le prêtre, le diacre est rattaché à un diocèse. Il reçoit sa mission directement de son évêque, pour aider celui-ci dans sa charge, au service de l'Église particulière qu'est le diocèse. Il lui promet obéissance lors de son ordination.

Source : Comité National du Diaconat

04/10/2020

FLASH et Brèves infos

De nouveau, il est là, parmi nous : vous l’avez bien sûr tous reconnu, c’est André Barou !

- Le 1er octobre 2019, lors de la taille de ses arbres, André a fait une chute entraînant une torsion des cervicales qui l’a rendu tétraplégique. Une épreuve particulièrement difficile pour Raymonde et lui dont la vie s’en est trouvée bouleversée. En centre de convalescence et rééducation dans le Puy de Dôme pendant près d’un an, il est enfin revenu chez lui, dans notre paroisse. Eh oui, il est là, parmi nous, depuis le mercredi 16 septembre. Alors ne manquez pas l’entretien qui suivra, dans le numéro du 31 octobre !

 

 

LES LAÏCS EN MISSION ECCLESIALE (LEME)

« Animatrices, animateurs, laïcs en mission ecclesiale : des acteurs indispensables à la vie l’Église »

Le diocèse de Saint-Étienne a misé sur un certain nombre de laïcs, salariés ou bénévoles. Ils sont présents aux côtés des ministres ordonnés ou des diacres pour diverses missions qui signifient la mission de l’Église :

  • accompagnement des adultes et des groupes en mouvements, des jeunes

  • de la liturgie et des sacrements,

  • l’éveil en quartiers populaires

  • de la catéchèse de l’enfance

  • des jeunes familles et petite enfance

  • de l’accueil et communication

  • du catéchuménat et recommençants

  • de la santé, du social, du handicap.

Reconnues comme ministres laïcs, ces personnes se voient confier une lettre de mission.

 

Être Laïc En Mission Ecclésiale : une mission et un engagement dans la foi

Dans l’élan du concile Vatican II, ils affirment, par leur engagement, l’importance de leur statut de baptisés au service du message de l'Évangile !

Leur mission c’est d’appeler, soutenir, encourager les chrétiens bénévoles qui portent notre Église.

Ils vivent leur fonction comme un appel et un envoi en mission ! Ils répondent en effet à un appel du Christ qui envoie en mission. De fait, les LEME sont appelés et envoyés officiellement à travers la lettre de mission qu’ils reçoivent de l’évêque. Il y a quelque chose d’un engagement dans la foi pour eux et ils vivent cela comme un acte de foi...