Fleurir en église

    « Fleurir en église »

    On ne fleurit pas l’église mais la parole !

    FLEURIR EN LITURGIE

    Deux mots à rapprocher : "Définitions"

    LITURGIE : Du grec leitos, le peuple et urgon l'action : L'action d'un peuple : rassemblement

    FLEURIR : 2 sens : floraison de la nature et fleurir un lieu (maison, balcon)

    Dans notre cas nous ne fleurissons pas l'église mais l'action qui s'y déroule, l'Eucharistie : ce mot signifie « action de grâce ».

    RÔLE DU FLEURISSEMENT LITURGIQUE

    Notre composition florale est louange au créateur. Elle utilise par conséquent des fleurs naturelles.

    ELLE RENFORCE LA PAROLE DE DIEU

     Il faut méditer les textes du jour et en appeler à l'Esprit Saint.

    Elle aide l'assemblée à entrer dans la prière et l'action de grâce. Elle établit l'alliance entre Dieu et les hommes. Elle ne s'explique pas ; c'est Dieu qui parle à travers la composition ; il rejoint chacun où il en est sur son chemin de foi.

    PREPARATION AU FLEURISSEMENT

    Préparation de fond :

    Il faut : 

    - Apprendre à observer la nature, se laisser envahir par sa beauté,

    - Observer le sens de pousse et le respecter dans la composition,

    - Choisir sa composition, le pôle de fleurissement (autel, ambon, croix),

    - Une structure avec des lignes de force,

    - Les fleurs en harmonie avec le feuillage, et avec la couleur du temps liturgique (nous ne sommes pas obligés de mettre les mêmes couleurs mais en harmonie.)

    CONCLUSION

     Ayons conscience de la gratuité et de la beauté que Dieu nous donne dans sa Création . Le bouquet souligne, suggère, conduit à Dieu et lui laisse la Parole.