Fleurir en liturgie

 

Fleurir en liturgie

En cette « saison de la Création » voulue par le Pape François, ouvrons les yeux sur les trésors de la nature, qu’ils nous permettent d’accompagner la prière de l’assemblée. Fleurir en liturgie c’est faire entrer la beauté du monde dans l’action liturgique.

----------------------------------

Fleurir en liturgie

Fleurir est un service d’Eglise.

C’est une expérience spirituelle que de passer du regard sur la Nature qu’on respecte, qu’on admire et qu’on offre à Dieu, et de la méditation de la Parole…. jusqu’au fleurissement.

L’objectif est de laisser découvrir la beauté et la bonté de Dieu, Créateur et Rédempteur.

Mettre en alliance la vie de la Nature avec l’expression spirituelle, l’expérience de la Foi avec le reste de la vie.

Le bouquet souligne, suggère, conduit à Dieu et lui laisse la Parole. Il nous conduit du visible à l’invisible.

Notre composition florale est louange au Créateur. Elle aide l’assemblée à entrer dans la prière et l’action de grâce. Dieu parle à travers la composition. Il rejoint chacun là où il en est sur son chemin de foi. On laisse des vides dans le bouquet pour laisser passer le souffle de Dieu.

Avant de réaliser une composition florale, il faut méditer les textes du jour, en appeler à l’Esprit Saint ».

« Qu’allons-nous fleurir aujourd’hui ? (l’autel ? l’ambon ? la croix ?…) »

Il faut apprendre à observer la nature, changer notre regard sur les fleurs, nous laisser saisir par la Parole que nous accueillons.

Nous utilisons des éléments naturels (fleurs, bois, branches, pierres, feuilles…)

Nous respectons les temps liturgiques par les couleurs, pas de fleurs pendant le Carême, pas de bouquet sur l’autel…

On ne fleurit pas l’église, on fleurit la Parole pour la renforcer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-------------------------------------- 

NOËL

 

Au coeur de la nuit, un mystère à contempler : "Dans le mystère de la Nativité, celui qui, par nature, est invisible, se rend visible à nos yeux".

 

"Un enfant nous est né ; un fils nous a été donné."

 

 

Accueillons-le avec un bouquet en creux. Comme son nom l'indique, un creux doit être respecté dans le centre du bouquet avec au coeur de ce creux un point focal bien marqué (sur notre photo, le lys).

 Sens de ce bouquet : bras ouverts, nous recevons et donnons.

 

 

 



 



 Sur l'autel, un petit bouquet (pas plus haut que le calice) rappel de l'autre bouquet.


DIMANCHE DES RAMEAUX

 Ce dimanche commémore à la fois deux évènements. Il correspond,

 d'une part, à l'entrée solennelle de Jésus à Jérusalem où il fut acclamé par une foule agitant des palmes.

D'autre part, ce dimanche commémore la PASSION DU CHRIST et sa mort sur la croix.

La composition florale est centrée sur la CROIX :

 La croix s'enracine profondément. L'Amour de Dieu

 descend au plus profond du coeur de l'homme ... pour nous élever au plus haut.


Les fleurs rouges évoquent le sang versé par amour pour l'humanité.

 

 


 

PÂQUES

Nos bouquets doivent exprimer la résurrection et la lumière : deux couleurs s'imposent au départ, le blanc éclatant et le jaune principe central de la luminosité ; il crée des points lumineux puissants qui attirent le regard. Nous devons projeter la lumière dans les profondeurs du coeur humain.

Dans son évangile St Jean fait de multiples références à la lumière. "Je suis la lumière du monde qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais aura la lumière de la vie."






ASCENSION

 Le mot prend tout son sens "Jésus apparaît une dernière fois à ses disciples, puis il est élévé à la droite de DIEU ".

Aussi devons nous faire un bouquet ascensionnel dans les couleurs du temps de Pâques (jaune et blanc).






TOUSSAINT

La liturgie de la Toussaint nous propose une préface eucharistique : "Nous fêtons aujourd'hui la Cité du Ciel, notre mère, la Jérusalem d'en haut ; c'est là que nos frères , les saints déjà rassemblés chantent sans fin ta louange. Et nous qui marchons vers elle par le chemin de la foi, nous hâtons le pas, joyeux de savoir dans la lumière, ces enfants de notre église, que tu nous donnes  en exemple."

La Toussaint célèbre l'accomplissement définitif de notre salut.



Le bouquet :

Les couleurs d'automne chantent la gloire de Dieu, clarté de la vie sans fin. J'ai utilisé une plante (offerte gentiment par un paroissien) ; mise en valeur avec des éléments naturels : souches, mousse, feuillage d'automne ; "la nature" ne cesse de nous émerveiller.