Avec Saint François : prière pour la paix

     

    (A l'occasion de la rencontre inter-religieuse de Benoit XVI à Assise le 27 et 28 octobre 2011)

     

    En ce 25ème anniversaire de la journée mondiale pour la Paix, à vous, frères et soeurs de la grande famille humaine, croyants ou non, moi, frère François, le petit pauvre d'Assise, je vous dis : PAIX et JOIE.

     Je voudrais vous adresser un message : Hommes et Femmes de bonne volonté, laissez-vous PACIFIER par la grâce du Très-Haut, pour devenir vous-mêmes des hommes et des femmes de PAIX. Je sais que la paix a de nombreuses composantes et nécessite un engagement politique, social et économique de la part des gouvernements et des instances internationales. Je sais aussi que la paix commence dans le COEUR de celui qui se laisse pacifier. Que CHACUN de nous, que CHAQUE religion purifie son coeur de tout germe de mal, de toute peur et de la haine qui défigurent, déshumanisent l'homme. Moi, François d'Assise, à dix-sept ans, j'ai rêvé d'être chevalier, de gloires militaires ; je me suis battu les armes à la main... j'ai combattu la noblesse d'Assise... contre la ville de Pérouse... j'ai voulu rejoindre les troupes papales en guerre... l'occident chrétien et le monde musulman se dressaient l'un contre l'autre... La VIOLENCE était PARTOUT … Jusqu'au jour où une voix intérieure m'a interpellé : « François, que vaut-il mieux servir : l'ambition des hommes ou le projet de Dieu pour instaurer la FRATERNITE UNIVERSELLE ?».

     Je me suis laissé bousculer par l'Esprit. J'ai changé de maître, d'armes et de combat. J'ai envoyé mes frères en disant : « Allez mes frères parcourir deux par deux les cinq contrées du monde et annoncez la PAIX aux hommes » (1C.21) …

    Le don de la paix dépasse les frontières culturelles et confessionnelles.

    PAS de PAIX sans l'HUMILITÉ d'un cœur qui pardonne. Mes frères, je vous en supplie, extirpez de votre cœur toute forme d'orgueil qui engendre l'arrogance et le mépris des autres. Cultivez l'ÉMERVEILLEMENT devant la diversité des cultures et des croyances.

     PAS de PAIX sans ÉMERVEILLEMENT.

    Sachez que tout ce qu'il y a de beau, de vrai et de bien en tout homme, croyant ou incroyant, est un écho, un reflet de Dieu. L' émerveillement chasse toute forme de RACISME et de FANATISME : fruits de la PEUR. Nos différences ne sont pas une menace mais source d'enrichissement. Ne cherchez pas à gommer vos différences, soyez vous-mêmes, fidèles à vos convictions, mais RESPECTEZVOUS. Ne transformez pas vos croyances en armes de conquête ou de pouvoir. Que jamais notre religion ne soit un motif de CONFLIT, de HAINE, et de VIOLENCE.

    Frères et sœurs en humanité, n'oubliez pas vos racines cosmiques avec notre « sœur la Terre qui nous porte et nous gouverne ». Souvenez-vous que nous sommes « des poussières d'étoiles » solidaires de l'ensemble de l'univers, notre berceau.

     PAS de PAIX sans RESPECT de la CRÉATION dont nous sommes les jardiniers et non les propriétaires. Cessons de dilapider les biens de la terre. « Si l'homme n'est pas en paix avec Dieu, la terre elle-même n'est pas en paix » Jean-Paul II. Moi François d' Assise, je suis chrétien, je crois au Christ Seigneur. Mais je reconnais aussi humblement que personne ne possède toute la VÉRITE. Car la VÉRITE transcende toutes nos conceptions de l'homme et de Dieu. Je crois que toute religion recèle « des semences de vérité et de bonté ». Nous sommes tous des pèlerins de la vérité, des pèlerins de la PAIX. Et personne n'a l'exclusivité de Dieu et le monopole de l'Esprit mystérieusement présent dans le cœur de tout homme. Le Dieu de l'univers a plus besoin de T É MOINS de sa BONT É que de DÉFENSEURS .

    Frères et sœurs soyez là où vous êtes des artisans de paix, des passionnés de justice et de liberté. Car la justice est l’autre nom de la paix.

     PAS de PAIX sans PARTAGE et sans SOLIDARITÉ : pas de paix sans attention aux plus émunis, aux minorités, aux marginalisés. Faites-vous la VOIX des SANS VOIX, car personne ne peut être heureux SEUL. A l’heure où des peuples se réveillent pour secouer le joug des dictateurs pour promouvoir la LIBERTÉ, la DIGNITÉ et la JUSTICE, notre effort pour bâtir la paix revêt une urgence particulière.

     PAS DE PAIX sans LIBERTÉ.

    « Loué sois-tu mon Seigneur,

    Pour ceux qui pardonnent par amour pour Toi,

    Qui supportent épreuves et maladies :

    Heureux s’ils conservent la paix

    Car par Toi, Très-Haut, ils seront couronnés »

    St François d’Assise