Citations du Pape François - Exposition Laudato Si

     

    Citations du pape François,

                                               Exposition Laudato Si

    1. 1.      « Tout est lié, et la protection authentique de notre propre vie comme de nos relations avec la nature est inséparable de la fraternité, de la justice ainsi que de la fidélité aux autres. »
    1. 2.      « A cela s’ajoutent les dégâts causés par l’exportation vers les pays en développement des déchets solides ainsi que de liquides toxiques et par l’activité polluante d’entreprises qui s’autorisent dans les pays moins développés ce qu’elles ne peuvent dans les pays qui leur apportent le capital. »
    1. 3.      « On en vient facilement à l’idée d’une croissance infinie ou illimitée qui a enthousiasmé beaucoup d’économistes, de financiers et de technologues. Cela suppose le mensonge de la disponibilité infinie des biens de la planète qui conduit à la "presser" jusqu’aux limites de même au-delà des limites. »
    1. 4.      « La prévision de l’impact sur l’environnement des initiatives et des projets requiert des processus politiques transparents et soumis au dialogue. Mais à la table de discussion, les habitants locaux doivent avoir une place privilégiée. »
    1. 5.      « Tout l’univers matériel est un langage de l’amour de Dieu, de sa tendresse démesurée envers nous. Le sol, l’eau, les montagnes, tout est caresse de Dieu. »
    1. 6.      « Toutes les créatures sont liées, chacune doit être valorisée avec affection et admiration, et tous en tant qu’êtres nous avons besoin les uns des autres. »
    1. 7.      « Dieu tout puissant qui est présent dans tout l’univers et dans la plus petite de tes créatures, toi qui entoures de ta tendresse tout ce qui existe, répands sur nous la force de ton amour pour que nous protégions la vie et la beauté. »
    1. 8.      « Selon l’expérience chrétienne, toutes les créatures de l’univers matériel trouvent leur vraie sens dans le Verbe incarné parce que le Fils de Dieu a intégré dans sa personne une partie de l’univers matériel, où il a introduit un germe de transformation définitive. »
    1. 9.      « Il est toujours possible de développer à nouveau la capacité de sortir de soi vers l’autre. Quand nous sommes capables de dépasser l’individualisme, un autre style de vie peut réellement se développer et un changement important devient possible dans la société. »
    1. 10.       « Le climat est un bien commun de tous et pour tous. »
    1. 11.       « J’adresse une invitation urgente à un nouveau dialogue sur la leçon dont nous construisons l’avenir de la planète. Nous avons besoin d’une construction qui nous unisse parce que le défi environnemental que nous vivons et ses racines humaines, nous concernent et nous touchent tous. »
    1. 12.       « La notion de bien commun inclut aussi les générations futures. Nous ne parlons pas d’une attitude optionnelle, mais d’une question fondamentale de justice, puisque la terre que nous recevons appartient aussi à ceux qui viendront. »
    1. 13.       « Ce monde a une grande dette sociale envers les pauvres qui n’ont pas accès à l’eau potable parce que c’est leur nier le droit à la vie, enraciné dans leur dignité inaliénable. »
    1. 14.       « Si nous cherchons vraiment à construire une écologie qui nous permette de restaurer tout ce que nous avons détruit, alors aucune branche des sciences et aucune forme de sagesse ne peut être laissée de côté, la sagesse religieuse non plus, avec son langage propre. »
    1. 15.       « L’anthropocentrisme moderne, paradoxalement a fini par mettre la raison technique au-dessus de la réalité, parce que l’être humain « n’a plus le sentiment ni que la nature soit une norme valable, ni qu’elle lui offre un refuge vivant. »
    1. 16.       « Certains endroits requièrent une protection particulière à cause de leur énorme importance pour l’écosystème mondial. »
    1. 17.       « Les pays pauvres doivent avoir comme priorité l’éradication de la misère et le développement social de leurs habitants. Il est vrai aussi qu’ils doivent développer des formes moins polluantes de production d’énergie, mais pour cela ils doivent pouvoir compter sur l’aide des pays qui ont connu une forte croissance au prix de la pollution actuelle de la planète. »
    1. 18.       « La Bible enseigne que chaque être humain est créé par amour, à l’image et à la ressemblance de Dieu (cf. Cn 1,26). Nous avons été conçus dans le cœur de Dieu, et donc chacun de nous est le fruit d’une pensée de Dieu. Chacun de nous est voulu, chacun est aimé, chacun est nécessaire. »
    1. 19.       « L’écologie suppose aussi la préservation des richesses culturelles de l’humanité au sens le plus large du terme. »
    1. 20.       « La prévision de l’impact sur l’environnement des initiatives et des projets requiert des processus politiques transparents et soumis au dialogue. Mais à la table de discussion, les habitants locaux doivent avoir une place privilégiée. »
    1. 21.       « Aujourd’hui nous ne pouvons pas nous empêcher de reconnaître qu’une vraie approche écologique se transforme toujours en une approche sociale qui doit intégrer la justice dans les discussions sur l’environnement, pour écouter tant la clameur de la terre que la clameur des pauvres.